Page:Ramayana, trad. Roussel, tome 1.djvu/47

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


12. (On installera) des écuries pour les chevaux et les éléphants, des abris et d’immenses casernes pour les soldats venus de loin.

13. (Toutes ces) habitations (devront être) richement pourvues de vivres et offrir toutes sortes d’agréments. Pour les gens du peuple,

14. On leur servira des aliments abondants et savoureux, d’une façon convenable et non avec dédain. Toutes les castes recevront les honneurs qui leur sont dus.

15. Qu’on ne prononce aucune parole déplacée, sous l’empire de l’envie ou de la colère. Dans la préparation du sacrifice, les ouvriers appliqués et habiles

16. Devront être l’objet d’égards spéciaux, suivant leurs mérites. Que tous reçoivent, comme salaire, de l’argent et des vivres.

17. L’esprit plein de bienveillance, faites en sorte que tout se passe bien, que rien ne soit négligé.

18. Tous s’approchant dirent à Vasishtha : Tout se fera comme on le demande, rien ne sera négligé.

19. Nous exécuterons les ordres donnés, sans en transgresser aucun. Appelant Sumantra, Vasishtha lui dit :

20. Convoque les rois et les gens vertueux de la terre, les Brahmanes, les Kshatriyas, les Vaiçyas et les Çûdras par milliers.

21. Fais venir, en les traitant bien, les gens de tout pays. Le roi de Mithilâ, le héros Janaka, au langage véridique,

22. Va le chercher loi-menue, ce prince fortuné, magnifique. Je le connais pour un ancien allié (de Daçaratha) ; aussi je te le recommande tout d’abord.

23. De même, le roi de Kâçî, plein d’amabilité, de bonnes grâces, aux manières excellentes, semblable à un dieu, fais-le venir.

24. De même, le roi des Kekayas, vénérable, appliqué à ses devoirs, le beau-père du lion des rois, convoque-le avec ses fils.

25. Le roi des Angas, Romapâda, au grand arc, qui jouit d’une grande considération, le compagnon d’âge (et l’ami) du lion des rois, convoque-le avec ses fils.

26. Ainsi pour le glorieux roi du Koçala, entouré des plus grands honneurs et pour le roi du Magadha, héros instruit dans tous les Çâstras,

27. Heureux dans ses desseins, d’une grande munificence, digne de tous égards, taureau des hommes. Docile à l’ordre royal, convoque l’élite des princes, les monarques de l’Orient, ceux du Sindhu, des Sauvîras et des Saurâshtras.