Page:Rebière - Mathématiques et mathématiciens.djvu/27

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
14
MATHÉMATIQUES ET MATHÉMATICIENS

sumer un groupe de sciences plutôt qu’une science unique..

Il serait préférable, comme l’avait proposé Condorcet, et comme Auguste Comte en donne l’exemple, de dire « la Mathématique », afin de mieux marquer l’unité générale de la science des grandeurs. Il est d’ailleurs à noter que cette réforme nous remet dans le vrai courant de la langue.

Le terme « Mathématique » était usité au xviie siècle et se lit trois fois dans une page de la notice sur Pascal, par Mme Périer, sa sœur.


La Mathématique n’est pas seulement une science, mais la science ; et son nom ne signifie que cela ; car pour les Grecs c’était la seule science.


Le matelot qu’une exacte observation de la longitude préserve du naufrage, doit la vie à une théorie conçue, deux mille ans auparavant ([1]), par les hommes qui avaient en vue de simples spéculations géométriques.

Condorcet.

C’est par les sciences mathématiques qu’il convient de commencer la série des connaissances humaines, parce que ce sont celles qui exigent pour point de dé-

  1. Il s’agit de courbes appelées coniques, déjà étudiées par les Grecs.