Page:Revue des Deux Mondes - 1903 - tome 14.djvu/556

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


L’évolution de la marine allemande


La marine allemande a un passé. Elle n’a point, à proprement parler, d’histoire. C’est une marine toute nouvelle, greffée à grand’peine sur une ancienne marine, et qui vient subitement de sortir de l’eau. Au cours de ces dernières années, elle a pris un développement inattendu et formidable. Tout à coup, elle a réussi à créer des arsenaux merveilleusement outillés, à construire des vaisseaux de guerre qui peuvent soutenir la comparaison avec les meilleurs vaisseaux de l’Europe et de l’Amérique, à promener sur toutes les mers du globe un pavillon jusqu’à ce moment inconnu. En même temps qu’elle s’est faite plus redoutable, elle a renouvelé de fond en comble ses conceptions stratégiques. Condamnée, autrefois, à une étroite défensive, elle prépare, aujourd’hui, une offensive énergique. Elle ambitionne de devenir plus puissante que la marine française. Elle est déjà, pour la marine anglaise, une menace et un danger.

L’histoire de sa transformation montre d’une manière éclatante ce que peut la volonté obstinée d’une race de souverains aidés du patriotisme et de l’énergie d’un grand peuple. L’Allemagne n’était pas destinée à devenir une puissance maritime. Deux choses essentielles lui manquaient : les ports de guerre et les marins. Je ne parle pas, ici, des villes hanséatiques. Celles-ci