Page:Rodenbach - Bruges-la-Morte, Flammarion.djvu/151

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




X

À mesure que Hugues sentait son touchant mensonge lui échapper, à mesure aussi il se retourna vers la Ville, raccordant son âme avec elle, s’ingéniant à cet autre parallèle dont déjà auparavant — dans les premiers temps de son veuvage et de son arrivée à Bruges — il avait occupé sa douleur. Maintenant que Jane cessait de lui apparaître toute pareille à la morte, lui-même recommença d’être