Page:Rodin - L’Art, 1911, éd. Gsell.djvu/37

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


tures humaines comme des poupées, ils risquent de produire des œuvres artificielles et mortes.

Quant à moi, chasseur de vérité et guetteur de vie, je me garde d’imiter leur exemple. Je prends sur le vif des mouvements que j’observe, mais ce n’est pas moi qui les impose.



DANAÏADE, par A. Rodin (Cliché Bulloz).


Même lorsqu’un sujet que je traite me contraint à solliciter d’un modèle une attitude déterminée, je la lui indique, mais j’évite soigneusement de le toucher pour le placer dans cette pose, car je ne veux repré-