Page:Rostand - Cyrano de Bergerac.djvu/48

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène VI

CYRANO, LE BRET, LA DUEGNE



La duègne, avec un grand salut.

De son vaillant cousin on désire savoir
Où l’on peut, en secret, le voir.


Cyrano, bouleversé.

Où l’on peut, en secret, le voir.Me voir ?


La duègne, avec une révérence.

Où l’on peut, en secret, le voir.Me voir ?Vous voir.
–– On a des choses à vous dire.


Cyrano.

–– On a des choses à vous dire.Des ? ...


La duègne, nouvelle révérence.

–– On a des choses à vous dire.Des ? ...Des choses !


Cyrano, chancelant.

Ah ! mon Dieu !


La duègne.

Ah ! mon Dieu !L’on ira, demain, aux primes roses
D’aurore, - ouïr la messe à Saint-Roch.


Cyrano, se soutenant sur Le Bret.

D’aurore, - ouïr la messe à Saint-Roch.Ah ! mon Dieu !


La duègne.

En sortant, où peut-on entrer, causer un peu ?


Cyrano, affolé.

Où ? ... Je... Ah ! mon Dieu ! ...


La duègne.

Où ? ... Je... Ah ! mon Dieu ! ...Dites vite.


Cyrano.

Où ? ... Je... Ah ! mon Dieu ! ...Dites vite.Je cherche ! ...


La duègne.

Où ? ...


Cyrano.

Où ? ...Chez... chez... Ragueneau... le pâtissier...


La duègne.

Où ? ...Chez... chez... Ragueneau... le pâtissier...Il perche ?