Page:Rostand - Cyrano de Bergerac.djvu/7

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Troisième page, d’en haut.

Hep ! Avez-vous des sarbacanes ?Et des pois !
(Il souffle et les crible de pois.)


Le jeune homme, à son père.

Que va-t-on nous jouer ?


Le bourgeois.

Que va-t-on nous jouer ?Clorise.


Le jeune homme.

Que va-t-on nous jouer ?Clorise.De qui est-ce ?


Le bourgeois.

De monsieur Balthazar Baro. C’est une pièce !...

(Il remonte au bras de son fils.)


Le Tire-laine, à ses acolytes.

... La dentelle surtout des canons, coupez-la !


Un spectateur, à un autre, lui montrant une encoignure élevée.

Tenez, à la première du Cid, j’étais là !


Le tire-laine, faisant avec ses doigts le geste de subtiliser.

Les montres...


Le bourgeois, redescendant, à son fils.

Les montres...Vous verrez des acteurs très illustres...


Le tire-laine, faisant le geste de tirer par petites secousses furtives.

Les mouchoirs...


Le bourgeois.

Les mouchoirs...Montfleury...


Quelqu’un, criant de la galerie supérieure.

Les mouchoirs...Montfleury...Allumez donc les lustres !


Le bourgeois.

...Bellerose, l’Epy, la Beaupré, Jodelet !


Un page

Ah ! voici la distributrice !...


La distributrice, paraissant derrière le buffet.

Ah ! voici la distributrice !...Oranges, lait,
Eau de framboise, aigre de cèdre...

(Brouhaha à la porte.)