Page:Rousseau - Du Contrat social éd. Beaulavon 1903.djvu/107

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE


Dans cette notice, je ne signale aucun des ouvrages généraux, tels que les histoires de la littérature ou de la philosophie, les histoires de la Révolution ou du xviiie siècle, etc., où l’œuvre politique de Rousseau se trouve étudiée en passant ; j’ai mentionné les plus importants dans les notes de l’Introduction. Je me suis borné ici aux ouvrages qui traitent spécialement de ses théories politiques, et je ne me dissimule pas que la liste ci-dessous est encore loin d’être complète.

J’ai marqué d’un * quelques ouvrages que je regarde comme particulièrement importants pour l’étude du Contrat social.


I. — Œuvres de Rousseau

Éditions du Contrat social

Le Contrat social ou Principes du Droit politique, chez Marc-Michel Rey, Amsterdam, 1762.

(Pour l’histoire bibliographique — assez compliquée — de cette première édition et de celles qui l’ont immédiatement suivie, voir Dreyfus-Brisac, introd., p. XXXIV et suivantes).

* E. Dreyfus-Brisac, Le Contrat social, édition comprenant, avec le texte définitif, les versions primitives de l’ouvrage, collationnées sur les Mss. autographes de Genève et de Neufchâtel, une introduction et des notes, Paris, Alcan, 1896.

Entre l’édition princeps de 1762 et l’édition Dreyfus-Brisac, de 1896, aucune édition ne me paraît vraiment importante. Les éditions spéciales sont même relativement rares au xixe siècle ; parmi les plus récentes, on peut signaler celle de la Librairie des Bibliophiles (Jouaust), 1889, avec préface par Jean Larocque.