Page:Ruskin - Les Matins à Florence.djvu/14

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À LA MEME LIBRAIRIE


Les Pierres de Venise, par John Ruskin. Traduction de Mme Mathilde P. Crémieux ; préface de Robert de la Sizeranne. Un vol. in-8° raisin illustré de 24 planches phototypiques. Broché 12 francs ; relié 15 francs