Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 1.djvu/32

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
2
NOTICE BIOGRAPHIQUE

beaucoup plus facile, en un sens du moins ; car avoir de tels devanciers est aussi une grande difficulté.

On pense bien que nous ne nous sommes pas cru dispensé de remonter aux sources ; cela était plus aisé sans doute, lorsque d’autres nous les avaient indiquées. A eux tout le mérite et notre reconnaissance.

Nous nous sommes seulement proposé de raconter la vie de madame de Sévigné et les principales circonstances qui expliquent ses lettres. Si quelques jugements littéraires se sont parfois mêlés à notre récit, nous avons tâché de leur faire uniquement la petite place que ce récit même exigeait. Nous croyons qu’il importait surtout ici de faciliter l’intelligence de tant de détails particuliers contenus dans les lettres de madame de Sévigné sur sa vie, sur sa famille et sur ses amis. Ce que les notes de cette édition font si utilement pour chaque lettre, étudiée une à une, nous avions à le faire, en nous occupant sans doute d’un moins grand nombre de personnes et de faits, mais avec plus de développements dans un champ plus restreint, et avec un ensemble qui pût faire embrasser les choses d’un coup d’œil.

Si nous n’avions pensé que c’était là surtout ce que le lecteur chercherait dans notre travail, nous nous serions abstenu d’un assez grand nombre de détails, qui ont peut-être donne trop d’étendue à cette notice. Nous aurions été fort touché des avantages de la brièveté. En s’arrêtant trop souvent à droite et à gauche et en insistant sur des points secondaires, on risque de perdre de vue ce qu’il y a de principalement intéressant ; il devient surtout difficile de le laisser ressortir comme il conviendrait. Mais une faute contre l’art pourra nous être pardonnée en faveur de l’utilité, si, comme nous le souhaitons, on en trouve ici quelqu’une.


Marie de Rabutin Chantal, qui devait être un jour la marquise de Sévigné, naquit le 5 février 1626. Elle-même a, dans plusieurs lettres, noté le jour et le mois de sa nais-