Page:Saint-Pol-Roux - Anciennetés, 1903.djvu/36

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LE PALAIS D’ITHAQUE


AU RETOUR D’ODYSSEUS MÉTAMORPHOSÉ EN MENDIANT


L’éloquence des nuits clignote sur Ithaque.
Un chœur d’avènement palpite dans les bois.
Sur les cadences d’huile une carène craque
Puis le sable trahit des pas vus autrefois.