Page:Sansot-Orland - Jules Lemaître, 1903.djvu/31

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


des bureaux ... C’est Jules Lemaître qui réclame à cor et à cri, le percement d’une route, la réfection d’un mur de clôture ou l’établissement d’un pont... Vous pensez si chefs de bureaux, sous-chefs, expé- ditionnaires et commis se mettent en quatre ! Le village de J. Lemaître est le mieux doté de France... ... Comment ne l’aimerait-il pas ? Il y a passé son enfance ; il y a reçu .les premiers éléments de l’ins- truction; il y a joué la comédie aux jours de distri- bution de prix ; il y possède une maison, sa maison Jui.ES Lemaitue étrillant Pégase, par J. ’Enr:H familiale, qui a pu s’embellir grâce aux droits d’au- teur de Révoltée et du Député Leveau. Quand J. Lemaître se sent las de la vie prrisienne, ou qu’il a besoin de travailler, ou simplement quand revient la belle saison, il court s’enfermer en sa chère soli- tude. 11 y goûte la plus pure des joies, qui est de regarder pousser l’herbe, de se chauffer au soleil et d’écouter le frais gazouillis des sources... {Portraits intimes, l""» série, 1894, p. 41-45).