Page:Saune - De l’élevage du poulain.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 13 —
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

La première s’étendra de la conception à l’âge de six mois ; la seconde de six mois à deux ans et demi, et la troisième de deux ans et demi à trois ans et demi ou quatre ans, époque à laquelle les animaux doivent recevoir les principes du dressage.

Je développerai tour à tour ces périodes, en insistant surtout sur la deuxième, qui est la plus étendue et la plus intéressante au point de vue de l’accroissement de nos poulains.


PREMIÈRE PÉRIODE


De la conception à l’âge de six mois.


Les qualités comme les défectuosités existent pendant le jeune âge ; elles remontent même jusqu’à la conception ; car, comme l’a dit notre excellent professeur M. Lafosse, les défauts et principalement les déviations d’aplombs résultent d’accouplements disproportionnés, en ce sens que le procréateur d’un sexe est sensiblement de plus haute taille et à formes plus nourries que celui du sexe opposé avec lequel il s’est accouplé. Il arrivera, en pareil cas, que le père étant le plus fort et la tendance du produit étant à ressembler au père plus qu’à la mère, ce produit ne trouvera pas toujours dans l’abdomen de celle-ci un espace suffisant pour se développer à l’aise, un ou plusieurs membres seront refoulés, pressés, fléchis à l’extrême. Il n’en faut pas davantage pour déterminer des déviations dans l’axe des os longs et surtout dans les jointures de ces os ou de celles des os courts. De plus, du côté de la mère, une ingestion habituelle trop copieuse d’aliments grossiers, de digestion difficile, dilatera à