Page:Savinien Cyrano de Bergerac - La mort d'Agrippine - 1654.djvu/17

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
8
AGRIPPINE.



Cornelie

Les Autheurs de ſa mort meritoient ſes ſuplices.


Agrippine

Ie ſçauray les punir avecque leurs complices.
Piſon eſt deſia mort, & bien-toſt l’Empereur
Liuilla, Sejanus, ſentiront ma fureur :
Ce couple criminel, qu’un adultere aſſemble,
S’eſtans ioints pour le perdre expireront enſemble :
Ils ſuivront mon Eſpoux, ces lâches ennemis
Qui de tous mes enfans ne m’ont laißé qu’un fils.


Scène II

Seianus, Agrippine, Cornelie.



Seianus

Madame, la nouvelle en eſt trop aſſeurée,
L’Empereur ce matin eſt ſorty de Caprée,
Il marche droit à Rome accompagné des ſiens,
Des Soldats Allemans, & des Pretoriens :
Et l’on croit que demain, nous verrons à nos portes