Page:Sima qian chavannes memoires historiques v3.djvu/548

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


en quantité illimitée la route de la rivière Mien, qui sera plus avantageuse que le transport par Ti-tchou. Enfin l’abondance des bois de construction et des bambous gros et petits dans les vallées de Pao et de Ye sera comparable à celle qu’on trouve dans les régions de Pa et de Chou. » Le Fils du Ciel approuva ce projet. (Tchang) Ang, fils de (Tchang) Tang, fut nommé administrateur du Han-tchong ; il recruta plusieurs myriades d’hommes pour frayer le chemin de Pao et de Ye sur une longueur d’environ cinq cents li. Le chemin était en effet commode et plus court ; mais les rivières étaient torrentueuses et encombrées de pierres ; on ne put s’en servir pour les transports de grain.

Après cela, Tchoang Hiong-pi déclara que le peuple de Lin-tsin désirait ouvrir un canal partant de la rivière Lo, pour irriguer les dix mille k’ing des terres qui s’étendaient à l’est de Tchong-ts'iuen531-1 ; ces terres avaient été jusqu’ici couvertes de sel ; si on parvenait réellement à y avoir de l’eau, on pourrait obtenir des moissons de dix che par meou. Alors on recruta dans ce but environ dix mille travailleurs; ils percèrent un canal qui, partant de Tch'eng531-2, amenait les eaux de la rivière Lo jusqu’au bas du front de la montagne Chang. Comme les berges (de la rivière Lo) s’éboulaient aisément, on

531-1. Lin-tsin correspond à la sous-préfecture actuelle de Ta-li 大荔 , préfecture de T’ong-tcheou, province de Chàn-si. La localité de Tchong-tsiuen était à mi-distance entre la préfecture de T’ong-tcheou 同州 à l’est, et la sous-préfecture de P’ou-tch'eng 蒲城 à l’ouest. La rivière Lo dont il est ici question est la rivière du Chàn-si qui se jette dans le Hoang-ho en confondant presque son confluent avec celui de la rivière Wei dans ce fleuve.

531-2. Aujourd’hui sous-préfecture de Tch’eng-tch’eng 澄城 , au nord de la préfecture de T'ong-tcheou.