Page:Stendhal - Vie de Henri Brulard, t1, 1913, éd. Debraye.djvu/97

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
41
VIE DE HENRI BRULARD

était extrêmement ultra, partisan des pr[êtres] et des nobles) et s’appelle, je crois, maintenant rue Lafayette.

Je passais ma vie chez mon grand-père, dont la maison était à peiné à cent pas de la nôtre*.