Page:Tannery - Pour l’histoire de la science Hellène.djvu/155

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’humidité de la mer, l’eau douce, en raison de sa légèreté, se dégage, puis, passant à l’état de brouillard, forme des nuages d’où l’épaississement fait dégoutter la pluie, ou encore elle se dissipe en vents. Il dit textuellement : (voir fr. 11).

16. Aétius, III. — 9. Les racines de la terre s’enfoncent à l’infini par en bas ; en haut, elle a été solidifiée par l’air et le feu. — 11. La position de la terre est primordiale, car ses racines vont à l’infini.

17. Aétius, IV, 9. — Pythagore, Empédocle, Xénophane, Parménide, Zénon, Mélissos, Anaxagore, Démocrite, Métrodore, Protagoras, Platon : Les sens sont trompeurs.

18. Aétius, V, 1. — Xénophane et Épicure suppriment la divination.

19. Tertullien (De anima, 43). — Anaxagore et Xénophane attribuent le sommeil à l’épuisement.



FRAGMENTS


1. Il est un seul dieu suprême parmi les dieux et les hommes ; il ne ressemble aux mortels ni pour le corps ni pour la pensée.

2. Tout entier il voit, tout entier il pense, tout entier il entend.

3. Mais, sans labeur aucun, son penser mène tout.

4. Il reste, sans bouger, toujours en même état ; il ne lui convient pas de s’en aller ailleurs.

5. Les mortels croient que les dieux sont nés comme eux, qu’ils ont des sens, une voix, un corps semblables aux leurs.

6. Mais si les bœufs ou les lions avaient des mains, s’ils savaient dessiner et travailler comme les hommes, les bœufs feraient des dieux semblables aux bœufs, les chevaux des dieux semblables aux chevaux ; ils leur donneraient des corps tels qu’ils en ont eux-mêmes.

7. Homère et Hésiode ont attribué aux dieux tout ce qui, chez les hommes, est honteux et blâmable ; le plus souvent ils leur prêtent des actions criminelles : vols, adultères, tromperies réciproques.

8. Tout sort de la terre, tout retourne à la terre.

9. Nous sommes tous sortis de la terre et de l’eau.

10. Terre et eau, tout ce qui naît ou pousse.

11. La mer est la source de l’eau.