Page:Tannery - Pour l’histoire de la science Hellène.djvu/254

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


12. Aétius, II. — 20. Parménide et Métrodore: Le soleil est igné. — Parménide : Le soleil et la lune se sont détachés du cercle lacté, l’un du mélange plus subtil, qui est le chaud, l’autre du plus épais, qui est le froid. — 25. La lune est ignée. — 26 et 28. Elle est égale au soleil et éclairée par lui. — 30. L’aspect de la lune est dû au mélange de l’igné et du ténébreux; aussi l’appelle-t-il astre à fausse lumière.

13. Aétius, III. — 4. La nuance de la voie lactée est produite par le mélange du dense et du subtil. — 11. Parménide a le premier déterminé les lieux habitables de la terre dans les deux zones limitées par les tropiques. — 15. Parménide, [Démocrite] : La terre, par suite de l’égalité de distance de tous les côtés, reste en équilibre, puisqu’il n’y a pas de raison qu’elle aille ici plutôt que là. Aussi elle peut être ébranlée, mais non déplacée.

14. Aétius, IV. — 3. Parménide et Hippasos: L’àme est de feu (Macrobc : Parménide fait l’àme de feu et de terre). — 5. Parménide et Épicure mettent le principat dans toute la poitrine. — Parménide, Empédocle, Démocrite: L’intellect et l’âme sont une même chose; il n’y aurait donc pas, d’après eux, d’être vivant privé de raison. — 9. P. Les sens sont trompeurs. — Parménide, Empédocle, Anaxagore, Démocrite, Épicure, Héraclide : Les sensations particulières se produisent par la proportion des pores, chaque objet senti s’y adaptant pour la sensation correspondante. — Parménide, Empédocle : Le manque de nourriture produit le désir.

15. Aétius, V. — 7. Parménide, contrairement à Empédocle, dit que les contrées du nord ont engendré les mâles, qui participent davantage au solide ; celles du midi auraient au contraire donné naissance aux femelles, chez lesquelles domine le subtil. — Anaxagore, Parménide: (Pour la naissance des mâles), la semence du côté droit se rend dans le côté droit de la matrice, et celle de gauche dans le côté gauche; s’il y a interversion, le sexe est féminin. — 11. Parménide : Lorsque la semence vient du côté droit, il y a ressemblance au père; si elle vient du côté gauche, à la mère. — 25. (Tertullien.) Empédocle et Parménide: Le sommeil est un refroidissement. — 30. Parménide: La vieillesse arrive par la perte du chaud.

16. Censorinus. — IV, 7. La même opinion (sur la naissance primitive des hommes), fut aussi celle de Parménide d’Élée, qui sauf quelques exceptions de détail, s’accorde là-dessus avec Empédocle. — V, 2. Parménide pense que la liqueur séminale sort soit