Page:Testament Louis XVI Marie-Antoinette.djvu/13

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
(9)

iui refusait toute esp&ce de nottrritore depuis neuf heures du matin jusque fort pvant dans la nuit que se terminaient les stances. Le croirait-on? sa grande Ame n’a pa Atre accabl£e de tant de .maux; elle conserva tout le calme de l’innocence , toute la dignity du vrai courage. Ses responses furent toujours precises ; sa presence d’esprit deconcertait ses juges ; mais jamais ses enuemis n’y trou^v &rent que de l’iodulgence , et pas un de ses serviteurs fidMes n’en Ait compromis. C’est dans la nuit qui suivit le 1 5 octobre que le jugement se termina. Un jury, compost h l’unisson des juges, donna k r unanimity des conclusions qui entrainaient la peine de mort ; et ( dit M. Montjoye ) « Finfortun^e Marie-Antoinette, en entendant cc cet arr6t que des homines injustes et £6roces prononcaient contre a elle, ne donna aucun signe <Teflroi. D ne parut sur son visage « aucune marque d’ Amotion : elle 6tait calme , et on lisait dans « ses yeux quelle pardonnait encore k ses l&ches et impkoyables « pers£cuteurs ce dernier outrage, »

II itait plus de quatre heures du matin, et la Reine &ait arccabl £e de fatigue et de £roid lorsqu elle rentra dans sa prison pour la derni&re fois. C’est alors qu elle 6crivit cette lqttre que nous avons le bonheur de poss^der.

Mais e’est ici qu’il se pr£sente pour nous plusieurs difficutl£s. Com ment s’est-elle procure de quoi ^crire? En quel temps 6crivit-elle , puisque , suivant M. Montjoye , elle s’endormit en rentrant du tribunal , et ne fut r£veill6e qu’k six heures par le pr&tre Girard ? Nous avons cherch£ k nous procurer des renseignemens sur ces deux points ,et nous croyons en avoir trouv6 qui ne laissentrien ad£sirer» L’on va voir que si M. Montjoye avait £t6 aussi scrupuieux que nous dans ses recherches , il aurait £vit6 de faire Terreur grave qui nous a le plus embarrasses.

Le concierge Richard avait iti renvoye de la conciergerie, victime de son devourment pour la Reind. 11 fut rem place par