Page:TheatreLatin1.djvu/62

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


‘ / UASINAIRE, ACTE I, SCENE I. 35 lui donner de Vargont pour ses amours; je veuxiui Dém. Concerte-toi avec Léonide ; pren<h—le pour en procurer; je veut le servir; je veux qu`il aime croupier; inventcz, mentez; arrangcz-vous enfin son père. Sa mère le tient En la gêne, comme font les de manière que inon lils puisse avoir la somme qu`il parents ordinairement ; ce n’est pas la ma manière. désire pour la donner à son amie. Je lui sais gré d’ailleurs de s’être confié à moi; je Lib. lié! dites-moi , mon maitre, si je donne dois agir comme un si bon naturel le merite. ll est par mallieurdans une embuscade. sije suis fait pri- venu me trouver si l'€S])£E(5Èl16il1S(%ll'lGl’\l.l... sonnier par les ennemis, me rachèterez-vous? nic Lib. , à pur!. La confidence m’ctonue un peu; et tirerez-vous d’a[fairei' ie crains le dénoûment de Paventure. Dem. Je feu tirerai, Dem. Vraiment, ic sais déjà toute la passion de Lib. Alors laissez-moi faire , et pensez a tout ce mon fils. Je veux qu’il puisse faire quelque cadeau qui vous plaira. ii sa maîtresse. Dém. l\loi,je vais à la place publique. Tu n'as Lib, Je vois que vous désirez ce qu’il n`est pas en plus rien à me dire? votre pouvoir d’aocomplir, Votre femme a amené Lib. Non. Vous ne partez pas? ici son esclave Sauréa, qui lui appartient comme Déni. Encore un mot. faisant partie de sa dot ¤ , et cet esclave manie plus Lib. Me voici. d’argent que vous, et a plus de pouvoir dans la Déni. Sij’ai besoin de toi, où te trouveraije? où maison. vas—tu? Dém. J’ai regu une dot; j’ai vendu mon autorité Lib. Ma foi! je vais partout ou il me plaira d’al· pour une dot. Mais il faut que je te dise en peu de ler. Je n’ai plus rien à craindre de personne, à pré- mots ce que j’attends de toi. Mon lils a besoin au sentqueje connais bien vos intentions , et que vous plus tôt de vingt mines d`argcnt ; il faut que tu les m’avez fait votre confidence. Je me inoquerai même · lui trouves. de vous, si je réussis dans mon projet. Allons; je Lib. Eh! où voulez-vous que je les prenne? continue ma route, et je vais me mettre à l’œuvre. Dém. En me volant. a Dém. Ecoute encore; je serai chez le banquier Lib. Vous n’y pensez pas; vous voulez que je Archibule. . déshabille un homme qui est tout nu P que je vous Lib. Qui demeure sur la place? dérobe? Essayez donc de voler sans ailes. Que je Dem. Oui, tu m`y trouveras, si tu as quelque vous dérobe, vous qui n’avez rien, à moins que vous chose à me dire. n’ayez d’avance escamoté quelque chose à votre Lib. Cela suffit, je nfen souvieudrai. (Il sort.) femme? Dém. ll est impossible dc trouver un esclave Dém. Fais de ton mieux;tron1pe-moi, trompe ma plus fripon que celui-là, un drôle plus adroit, et femme, trompe le maître-d`hôtel Sauréa; arrache dontil soitplns difficile de n`être pas la dupe. D‘nn de Pargent u`1mp0rte comment. Je te pro mets de ne autre côté, si vous voulez que quelque chose Soit t’en point vouloir, quelque chose que tu fasses. bien fait, vous popvez Vencharger; il mourra plutôt Lib. Vous feriez aussi bien de nfordonner de pô- que d`y manquer. Je suis aussi sûr qu’il me trou- cher du poisson dans Fair, ou de prendre des san- vera cet argent pour mon fils , que je le suis de te· gliers dans la mer avec un niet. mr mon bâton. Mais il faut une rendre ii la place Eos me decretum est persequi mores patris. Lib. J ubeas una opera me piscari in ar-rc, Nam me hodie oravit Argyrippus filius, Venari autom rate jaoulo in media mari. Uti sihi amanti facerem argenti ccpiam : Dem. Tibi optionem sumito Leonidam. Et id ego pcrcupio obsequi gnalo mao : Fabricnre quid vis, quidvis conminisca-re. Volo nmori obsecutum illius , volo amet me patrem ; Perficito, argentum hodie ut laubeal lilius, Quamquam illum mater arcte contenteque hahet , Amicœ quod det. Lib. Quid ais tu , Demaznete? Patres nt consueverunt : ego mitto omnia hœc. Quid si lorie in insidias dcveneru? Prœsertîm quom is me dignum , quoi concrederet , Tu redimes me, si me hosteis intorcrprriunt? Habuit, me habere honorem ejus ingenio decet : Dom. Redimam. Lib. Tum tu igitur atiud cure quid lnhrt. Quom me adiit, ut pudenlem gnatum 2equ0m’st patrem. Dem. Ego eo ad forum, nisi quid vis. Lib. l; etiamnc anu- Lib. (seorsmn) Demiror quid sit, et quo evadat, sum in mclu. bulas? . hem. Equidcm soin jam , iilius quod amet mens. Dam. Atquo audin’ etiam? Lib. Eoce. Dom. Siquld tevolaun, Cupio cssc amicœ quad det argrntum suœ. uiii ens? Lib. Cupis id, quod cupcre te nequicquam intellego. Lib, Ubicumque libitum fuerit nnimo mco. Dotalem servom Sauream uxor tua Profecto nemo’st , quem iam drhinc mcluam , mibi Adduxlt, cul plus ln manu sit, quam tibi. Ne quid uocerc possit, quom miln tua Dem. Argentum adcepi , dote fmperium vendidi. Oratione omncm animum oslendisti tunm. Nuno verba in pauca conferam , quid te velim. Quin te quoqne ipsum facio Iiaud magni, si bnc patro. Viginti jam usu’st ülio argenli minis. Pergam. quo ohwspi , nique ibi consilia exordiar. · Face id ut paratnm jam sit. Lib. Unde geutîum? Dem. Audin’ ln? apnd Archihulum ego cro argeiitnriittn. Dem. Me defrudato. Lib. Maxumas nugas agis. Lib. Ncmpe in foro? Dem. Ibi : si quid opus f'u<>ri|.. Nudo detrahcre vnsiimcnta mc juhes. Lib. Memincro. (<'!·¤'f=‘ditur·) Defrudem te ego? age sis, tu sim: pcnnis vala. Dem. Non esse servos pcjor Imc quisquam potcst, Tene ego defrudem , rni ipsi nihil est in manu? I Nec magis wrsutus, nec quo ah cave-as îl‘,E:l'lLl$. Nisi quid tu porro uxorem defrudaveris. Eidem homini, sl quid rcctc curatum velis, Dem. Qua mu, qua nxorrm, qua tn servom Sauream Mandcs : moriri sese miseru mnvolcl , Potes, circumduce, aufer; promilto tihi Quam non perfectum reddat, quocl promisrrif. · Nou ubfuturum , si id hodie ecfeccris. Nam ego illud argentum tam paratum lilio I Ucsciavc zlotal, sur lequel le mari était sans pouvoir, survell« SCK) QSE- (imm ml? mmc “lP‘°“€m collim- tail la dot et les biens personnels de la Icmmc. Sed quid ego cesso ire ad forum , quod mceperum? d.