Page:Tolstoï - Anna Karénine, 1910, tome 1.djvu/18

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


y compris les types secondaires, avec couleur et avec relief ; que, par le don de faire vivre les personnages d’une vie minutieuse ; que par la grande et bienfaisante idée morale qui le domine ; que par la haute leçon qu’il donne aux hommes, tragique d’un côté, souriante, non sans mélange de quelques larmes, de l’autre ; il est à la fois, ce qui est rare, une belle œuvre d’art et une bonne action.


ÉMILE FAGUET.