Page:Tolstoï - Dernières Paroles.djvu/324

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


selon toutes probabilités, je ne verrai pas. J’ai fait ce que j’ai cru mon devoir.

Votre frère qui, sincèrement, vous désire le vrai bien,


L. Tolsoï.


Gaspra, 16 janvier 1902.