Page:Tolstoi et les Doukhobors.djvu/238

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



À cette lettre, les délégués des Doukhobors ont fait la réponse qu’on va lire et dont la copie a été envoyée au gouvernement du Canada par l’intermédiaire de l’agent des émigrants :


Réponse a M. Mood


Commune Kamenka, 20 septembre 1900.

« Cher frère A. Frantzvitch,

« Nous avons reçu votre lettre concernant notre requête au gouvernement du Canada. Cette lettre a circulé dans toutes nos communes et nous l’avons lue très attentivement, mais elle ne nous a pas causé le plaisir que nous éprouvons d’habitude quand on nous dit la vérité. Quand nous étions opprimés au Caucase, le gouvernement russe, maintes fois, nous a envoyé des émissaires, qui, d’abord, commençaient par nous louer et nous exprimer leur sympathie et ensuite concluaient en disant que nous étions des révoltés et de grands coupables vis-à-vis