Page:Verne - Une ville flottante, 1872.djvu/170

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


m’y prendre, mais soyez certain que je m’y prendrai bien. Pendant ce temps, vous procéderez au chargement de votre navire.

— Oh ! les affaires, dit le capitaine, c’est maintenant un détail de peu d’importance.

— Pas du tout ! Et l’oncle Vincent ! Qu’est-ce qu’il dirait ? Faisons marcher de pair les sentiments et les opérations de commerce. Cela empêchera les soupçons. Mais faisons vite. Pouvez-vous être prêt en six jours ?

— Oui.

— Eh bien, que le Delphin soit chargé et prêt à partir dans la journée du 22.

— Il sera prêt.

— Le soir du 22 janvier, entendez bien, envoyez une embarcation avec vos meilleurs hommes, à White-Point, à l’extrémité de la ville. Attendez jusqu’à neuf heures, et vous verrez apparaître Mr. Halliburtt et votre serviteur.

— Mais comment auras-tu fait pour faire évader Mr. Halliburtt et t’échapper toi-même ?

— Cela me regarde.

— Cher Crockston, dit alors Jenny, tu vas donc exposer ta vie pour sauver mon père !

— Ne vous inquiétez pas de moi, miss Jenny, je n’expose absolument rien, vous pouvez m’en croire.

— Eh bien, demanda James Playfair, quand faut-il te faire enfermer ?

— Aujourd’hui même. Vous comprenez, je démoralise votre équipage. Il n’y a pas de temps à perdre.

— Veux-tu de l’or ? Cela peut te servir dans cette citadelle.

— De l’or, pour acheter un geôlier ! Point ! c’est trop cher et trop bête. Quand on en vient là, le geôlier garde l’argent et le prisonnier. Et il a raison, cet homme ! Non ! j’ai d’autres moyens plus sûrs. Cependant, quelques dollars. Il faut pouvoir boire au besoin.

— Et griser le geôlier.

— Non, un geôlier gris, ça compromet tout ! Non, je vous dis que j’ai mon idée. Laissez-moi faire.

— Tiens, mon brave Crockston, voilà une dizaine de dollars.

— C’est trop, mais je vous rendrai le surplus.

— Eh bien, es-tu prêt ?

— Tout prêt à être un coquin fieffé.

— Alors, en route.

— Crockston, dit la jeune fille d’une voix émue, Crockston, tu es bien le meilleur homme qui soit sur terre !

— Ça ne m’étonnerait pas, répondit l’Américain en riant d’un bon gros rire. Ah ! à propos, capitaine, une recommandation importante.