Page:Verne - Une ville flottante, 1872.djvu/176

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Crockston ! fit Mr. Halliburtt d’un ton stupéfait. Que voulez-vous dire ?

— L’homme qui vous a délivré, celui qui vous a conduit ici, c’est votre serviteur Crockston.

— L’homme qui m’accompagnait est le geôlier de la citadelle, répondit Mr. Halliburtt.

— Le geôlier ! » s’écria James Playfair.

Évidemment, il n’y comprenait rien, et mille craintes l’assaillirent.

« Ah bien oui, le geôlier ! s’écria une voix connue. Le geôlier ! il dort comme une souche dans mon cachot !

— Crockston ! toi ! c’est toi ! fit Mr. Halliburtt.

— Mon maître ; pas de phrases ! On vous expliquera tout. Il y va de votre vie ! Embarque, embarque. »

Les trois hommes prirent place dans l’embarcation.

« Pousse ! » s’écria le capitaine.

Les six rames tombèrent à la fois dans leurs dames.

« Avant partout ! » commanda James Playfair.

Et la guigue glissa comme un poisson sur les flots sombres de Charleston-Harbour.


IX

entre deux feux.


La guigue, enlevée par six robustes rameurs, volait sur les eaux de la rade. Le brouillard s’épaississait, et James Playfair ne parvenait pas sans peine à se maintenir dans la ligne de ses relèvements. Crockston s’était placé à l’avant de l’embarcation, et Mr. Halliburtt à l’arrière, auprès du capitaine. Le prisonnier, interdit tout d’abord de la présence de son serviteur, avait voulu lui adresser la parole ; mais celui-ci d’un geste lui recommanda le silence.

Cependant, quelques minutes plus tard, lorsque la guigue fut en pleine rade, Crockston se décida à parler. Il comprenait quelles questions devaient se presser dans l’esprit de Mr. Halliburtt.

« Oui, mon cher maître, dit-il, le geôlier est à ma place dans mon cachot, où je lui ai administré deux bons coups de poing, un sur la nuque et l’autre dans l’estomac, en guise de narcotique, et cela au moment où il m’apportait mon souper. Voyez quelle reconnaissance ! J’ai pris ses habits, j’ai pris ses clefs, j’ai été vous chercher, je vous ai conduit hors de la citadelle, sous le nez des soldats. Ce n’était pas plus difficile que cela !

— Mais ma fille ? demanda Mr. Halliburtt.

— À bord du navire qui va vous conduire en Angleterre.

— Ma fille est là, là ! s’écria l’Américain en s’élançant de son banc.