Page:Verne - Voyage au centre de la Terre.djvu/93

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


elfes ou des sylphes, imaginaires habitants de la mythologie scandinave. Je m’enivrais de la volupté des hauteurs, sans songer aux abîmes dans lesquels ma destinée allait me plonger avant peu. Mais je fus ramené au sentiment de la réalité par l’arrivée du professeur et de Hans, qui me rejoignirent au sommet du pic.

Bientôt la trombe s'abattit sur la montagne.

Mon oncle, se tournant vers l’ouest, m’indiqua de la main une légère vapeur, une brume, une apparence de terre qui dominait la ligne des flots.

« Le Groënland, dit-il.

— Le Groënland ? m’écriai-je.

— Oui ; nous n’en sommes pas à trente-cinq lieues, et, pendant les dégels, les