Page:Vidocq - Mémoires - Tome 1.djvu/254

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE IX.


De la colonisation des Forçats.


« Voyez, disent les partisans de la colonisation, voyez l’aspect florissant de la Nouvelle-Galles ; il y a seulement quarante ans que les Anglais ont commencé à y envoyer leurs condamnés, et déjà le pays compte cinq villes ; les arts de luxe y sont cultivés, l’imprimerie établie. À Sydney-Cove, chef-lieu de colonie, on imprime trois journaux ; il s’y est formé des sociétés philosophiques et d’agriculture ; on a fondé une chapelle catholique et deux chapelles de méthodistes. Quoique la plupart des planteurs et des magistrats