Page:Vidocq - Mémoires - Tome 2.djvu/373

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE XXVIII.


Je cherche deux grinches fameux. — La maîtresse de piano ou encore une mère des voleurs. — Une métamorphose, ce n’est pas la dernière. — Quelques scènes d’hospitalité. — La fabrique de fausses clefs. — Combinaison pour un coup de filet superbe. — Perfidie d’un agent. — La mèche est éventée. — La mère Noël se vole et m’accuse de l’avoir volée. — Mon innocence reconnue. — La calomniatrice à Saint-Lazarre.


Il est bien rare qu’un forçat s’évade avec l’intention de s’amender ; le plus souvent il ne se propose que de gagner la capitale, afin d’y exercer la funeste habileté qu’il a pu acquérir dans les bagnes, qui, ainsi que la plupart de nos prisons, sont des écoles où l’on se perfectionne dans l’art de s’approprier le bien d’autrui. Presque tous les grands voleurs ne sont devenus experts qu’après avoir séjourné aux galères plus ou moins de temps. Quelques-uns ont subi cinq ou six condamnations avant d’être des grinches