Page:Villiers de L'Isle-Adam - Tribulat Bonhomet, 1908.djvu/189

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


idée de Dieu. Il n’est qu’infini, que nécessaire, qu’inconcevable, — qu’étonnant ! Pourquoi toujours le faire intervenir dans les conversations ? Rappelez-vous que Kant avait un vieux domestique nommé Lamb, qui supplia son maître de reconstruire les preuves de l’existence d’un Dieu, radicalement détruites par le grand philosophe — Nous avons, aussi, en nous tous, on ne sait quel vieux domestique qui demande un Dieu. Soyons plus sensés que Kant : méfions-nous du premier mouvement ; sachons répondre par un sourire… — mélancolique ? — Et n’acceptons de telles données que sous bénéfice d’inventaire. L’héritage de nos premiers parents, à franc parler, me paraît d’ailleurs le mériter au delà de toute expression !!!

Ce fut la goutte d’eau froide.

Toutefois Mme Lenoir me répondit placidement :