Page:Vivien - Évocations, 1903.djvu/56

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.




Éranna.

Non. Car elle est sauvage et triste tour à tour,
Et se lamente, en, proie aux affres de l’amour.