Page:Wilde - Le Crime de Lord Arthur Savile, trad. Savine, 1905.djvu/42

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


— Dépêchez-vous ! cria lord Arthur devenant très pâle et lui tendant la main.

M. Podgers regarda autour de lui d’un coup d’œil nerveux et fit retomber la lourde portière[1] sur la porte.

— Ceci prendra un peu de temps, lord Arthur. Vous feriez mieux de vous asseoir.

— Dépêchez, monsieur, cria de nouveau lord Arthur frappant du pied avec colère sur le parquet ciré.

M. Podgers sourit, sortit de sa poche une petite loupe à verre grossissant et l’essuya soigneusement avec son mouchoir.

— Je suis tout à fait prêt, dit-il.

  1. En français dans le texte.