Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« Nous allons à la mort, mais nous ny courons pas »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 29).
IX.


Nous allons à la mort mais nous ny courons pas,
Et mourons tous les jours, car tous les jours s'avance
Quelque part de nostre àge, & voyons que l'enfance
Devant l'adolescence incontinant chet bas.

La debile vieillesse arrive pas à pas
Et tout ce qui fust fait avant nostre naissance,
Tout ce qui fera apres la decandence
De nos cors endormis, est aus mains du trespas.

Plus nous allons en avant, tant plus nous decroissons,
Mesme ce jour icy lequel nous franchissons
La mort avecque nous justement le partage ;

Et si ne savons pas quant elle nous attend,
Il faut donc en tous lieus attendre son outrage,
Le penser à la mort rend l'homme plus constant.