Sur l’absence de la Vicomtesse d’Auchy

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Œuvres poétiques de Malherbe, Texte établi par Prosper BlanchemainE. Flammarion (Librairie des Bibliophiles) (p. 222).


VII

SUR L’ABSENCE DE LA VICOMTESSE D’AUCHY

1608


Quel astre malheureux ma fortune a bastie ?
À quelles dures loix m’a le Ciel attaché,
Que l’extréme regret ne m’ait point empeschê
De me laisser résoudre à ceste départie ?

Quelle sorte d’ennuis fut jamais ressentie
Egale au déplaisir dont j’ay l’esprit touché ?
Qui vit jamais coupable expier son peché
D’une douleur si forte et si peu divertie ?

On doute en quelle part est le funeste lieu
Que reserve aux damnés la justice de Dieu,
Et de beaucoup d’avis la dispute en est plaine.

Mais, sans estre savant et sans philosofer,
Amour en soit loiié, je n’en suis point en peine :
Où Caliste n’est point, c’est là qu’est mon enfer.