Épigrammes (Boileau)/Sur une harangue d’un magistrat

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
ÉpigrammesImprimerie généraleVolumes 1 et 2 (p. 454).

XXVIII

SUR UNE HARANGUE D’UN MAGISTRAT DANS LAQUELLE LESPROCUREURS ÉTAIENT FORT MALTRAITES.


Lorsque dans ce sénat à qui tout rend hommage
Vous haranguez en vieux langage,
Paul, j’aime à vous voir, en fureur,
Gronder maint et maint procureur ;
Car leurs chicanes sans pareilles
Méritent bien ce traitement :
Mais que vous ont fait nos oreilles
Pour les traiter si durement ?