Mozilla.svg

États-Unis. Dette nationale

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ÉTATS-UNIS.




DETTE NATIONALE.


La dette des États-Unis provient des emprunts volontaires et forcés, négociés pendant la guerre de la révolution, et du papier-monnaie émis en 1783. La dette particulière, contractée à la même époque par les treize états, fut incorporée par le congrès dans la dette nationale, et par ses actes du mois de mai 1792 et du 5 mars 1795, il appliqua à son extinction les produits de la vente des domaines nationaux, et l’intérêt provenant de différentes sortes de fonds, fut confié pour cet effet aux commissaires de la caisse d’amortissement.

dollars [1].
En 1791 , la dette était de 75,463,476
1796 83,762,172

La dette s’est accrue progressivement durant ces six années, à l’exception de 1794, où elle éprouva une légère diminution.

dollars.
En 1799 , la dette était de 78,408,669
1801 83,038,050
1803 77,054,686

Les préparatifs militaires contre la France qui se firent jusqu’en 1801, époque à laquelle commença l’administration de Jefferson, produisirent une nouvelle augmentation de la dette en 1800 et 1801.

dollars.
En 1804 , la dette était de 86,427,120
1809 57,023,192

La dette augmenta en 1804, par suite de l’acquisition de la Louisiane. L’administration de Jefferson finit le 4 mars 1809.

dollars.
En 1810 , la dette était de 53,172,302
1812 45,211,981

La dette fut à son taux le plus bas en 1812, sous l’administration de M. Madison, et avant la guerre contre l’Angleterre.

dollars.
En 1813 , la dette était de 55,965,070
1816 123,016,375

Guerre et dettes de la guerre. Maximum en 1816.

dollars.
En 1817 , la dette était de 115,807,805
1820 91,015,566

Administration de M. Monroe. Les recettes de la douane et autres étant considérables, il en résulta une réduction rapide de la dette, à partir de 1816.


dollars.
En 1821 , la dette était de 89,987,427
1822 93,546,676
1825 83,788,432

Augmentation à cause de l’achat des Florides fait à l’Espagne, et de la diminution des recettes de la douane, en 1820 et 1821. Fin de l’administration de M. Monroe.


dollars.
En 1826 , la dette était de 81,054,059
1828 67,475,622
1829 58,562, 135

L’administration de M. Adams commence le 4 mars 1825, et finit le 5 mars 1829.

Pendant les quatre dernières années, le trésor paya pour la dette publique, savoir :


dollars.
Intérêt 14,930,464
Principal 30,373,188
TOTAL 45,303,652 ou 11,325,910 par an

L’affectation régulière pour le paiement du principal et de l’intérêt est de 10 millions seulement par an ; mais à la fin de l’administration de M. Monroe, le trésor s’était arriéré avec la caisse d’amortissement, ses opérations ayant été suspendues par suite des embarras financiers de 1820 et 1821.

Il a été payé, terme moyen, pendant les quatre dernières années, savoir :

dollars.
Intérêts 3,732,500
Principal 7,593,250

La réduction de l’intérêt provenant de l’extinction du capital dans ces quatre années, donnera, pour les quatre suivantes, une somme annuelle moyenne de 2 millions en plus pour le remboursement du principal ; et comme 30,373,188 de principal furent acquittés en 1825, 1826, 1827 et 1828, rien n’empêche qu’on en amortisse pour 38 millions en 1829, 1830, 1831 et 1832. Toutefois il n’est pas probable qu’on soit obligé d’employer une somme aussi considérable.

Voici l’état de la dette au 1er janvier 1829.

dollars
Rentes 5 pour cent (dette de la révolution) rachetables à volonté. 13,296,249
6 pour cent, de 1814 et 1815, id. 16,279,822
5 pour cent placés dans la banque des États-Unis, id. 7,000,000  [2]
Id. de 1820, rachetables en 1832. 999,999
Id. de 1821, rachetables en 1835. 4,735,296
Id. échangés, rachetables en 1832. 56,704
4 et demi pour cent de 1824, rachetables en 1832 10,000,000
Id. échangés de 1824, rachetables en 1833 et 1834 4,454,727

Id. (4½ %) échangés de 1825, rachetables en 1829 et 1830. 1,539,338
TOTAL 58,362,135


RÉCAPITULATION.
Total des rentes à 3 pour cent 13,296,249
Id. à 4 et demi pour cent 15,994,064
Id. à 5 pour cent 12,792,000
Id. à 6 pour cent 16,279,822
TOTAL 58,362,135
Déduction faite des 5 pour cent payables
en 1835
4,755,296 doll.

Id. des 4 et demi
payables en 1833
et 1834
4,454,727 doll.
9,190,023
Il restera 49,172,112


Le gouvernement attendra, pour rembourser les trois pour cent, qu’il y ait un excédant de fonds dans le trésor, lors même que les impôts auraient subi une réduction considérable. Les placemens dans la banque des États-Unis ne devraient pas figurer comme dette, attendu que leur valeur dépasse aujourd’hui de plus d’un million le montant des actions prises pour le compte du gouvernement. Le principal des 3 pour cent et celui des actions de la banque réunis font un total de 20,296,249 dollars, ce qui laisse, pour les opérations présumées des quatre années suivantes, un peu moins de 29,000,000 à rembourser, et il y aura, pour racheter ce capital au taux des quatre dernières années, 38,000,000 de dollars environ, ou un excédant de 9,000,000 (plus de 45 millions de francs).



  1. Le dollar américain vaut 5 fr. 35 c. de notre monnaie. Tous les chiffres ont été collationnés sur les tables de l’excellent ouvrage de M. Warden, qui ont servi à faire plusieurs rectifications importantes.
  2. La banque des États-Unis fut établie par un acte du congrès du 10 avril 1816. Son capital est de 35 millions de dollars divisés en 350,000 actions de 100 dollars chacune. Le gouvernement en a pris 70,000, ou pour 7 millions de dollars, et les 280,000 autres (28,000,000 de dollars) appartiennent à des individus, compagnies ou corporations. Cette banque, placée sous la surveillance immédiate du président et du sénat des États-Unis, a commencé ses opérations à Philadelphie, le 1er janvier 1817.