Œuvres complètes de Theophile (Jannet)/Mon frère, je me porte bien

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
EPIGRAMME.


Mon frère, je me porte bien,
La Muse n’a soucy de rien ;
J’ay perdu ceste humeur prophane ;
On me souffre au coucher du roy,
Et Phœbus tous les jours chez moy

A des manteaux doublez de pane.
Mon ame incague les destins !
Je fay tous les jours des festins ;
On me va tapisser ma chambre ;
Tous mes jours sont des mardy-gras,
El je ne bois point d’hypocras
S’il n’est faict ayecques de l’ambre.