Adieux de Socrate à Platon

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

AnonymeAlice de Chambrier

Adieux de Socrate à Platon
FRAGMENT



 
Adieu, j’entends la mort qui s’approche et m’appelle ;
Mon âme est sur le seuil de l’immortalité ;
Encor quelques instants, et déployant son aile,
Elle découvrira ce qu’est l’éternité.

Elle découvrira ce qu’elle est elle-même,
Et faisant à la terre un solennel adieu
Humble et purifiée à cette heure suprême
Entre elle et le néant, elle trouvera Dieu.