Adrien mourant à son âme

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Traduction par Benjamin Laroche.
Œuvres complètesVictor LecouPremière série : Poésies diverses — Childe-Harold (p. 8).
ADRIEN MOURANT À SON ÂME.

Animula vagula, blandula,
Hospes comesque corporis,
Quæ nunc abibis in loca,
Pallidula, rigida, nudula,
Nec, ut soles, dabis jocos !

Ah ! gentle, fleeting, waw’ring sprite
Friend and associate of this clay !
   To what unknown region borne
Wilt thou now wing thy distant flight ?
No more with wonted humour gay,
   But pallid, cheerless and forlorn.

Petite âme douce et légère,
Du corps hôtesse passagère,
Eh ! que vas-tu faire la-bas ?
Pâle, tremblotanle, chétive,
Crois-moi, sur cette froide rive,
Ta gaîté ne te suivra pas.