Aide:Corriger un texte : Etape 2

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Italc logo.png
Résumé :
  • Généralités sur le formalisme Wikisource, les notions de « modèle » de « transclusion ».
  • Correction de texte, suite (entêtes, césures de mots, pages de titre, notes de bas de page).


Légende[modifier]

En orange : informations concernant la page active,
En rouge : liens permettant la navigation,
En violet : zones de modification,
En noir : éléments de la barre d'outils à ne pas utiliser dans l'espace Page.

Les captures d'écran ci-dessous sont en fait des "vignettes" (réductions) : cliquer pour obtenir leur taille réelle.

Ce n’est pas difficile, c’est gratifiant, et surtout très utile : de vous dépend la bibliothèque du futur.

Vous êtes contributeur de Wikisource !

Quelques généralités[modifier]

La mise en forme (le formalisme ?) du texte sur Wikisource : caractères principaux[modifier]

L’affichage de toute page Web dépend de balises HTML (complétées éventuellement d’indications en CSS). Grâce à un « générateur de source », le rédacteur d’un projet wiki est dispensé de ces balises, moyennant l’usage d’un formalisme plus simple. Par exemple, == xxx == créera une section, avec le titre « xxx » d’une certaine taille, pourvue d'une fonctionnalité « modifier », et avec report de ce titre automatiquement dans le sommaire (le rectangle bleuté, en haut de page).

Ainsi, les habitués de Wikipédia retrouvent son style et sa syntaxe dans WS (Wikisource) au niveau des pages Utilisateur (c’est-à-dire l’auto-description de chaque contributeur), Aide et, d’une façon générale, toutes les pages Discussion, quelque soient les types de pages modifiables auxquelles elles sont adjointes.

Mais le « coeur de métier » de WS est la transposition en « textes » de fac-similés d’ouvrages (d’abord à l’aide d’un OCR[1] puis par des corrections « à la main »). L’originalité de WS sont donc les espaces Page et Livre.

D’une part ces textes font l’objet d’une transclusion, d’autre part ils doivent pouvoir être convertis en divers formats de lecture, et en reproduisant autant que possible la présentation des ouvrages d’origine : ces contraintes imposent un formalisme spécial, plus normalisé, qui doit donc être rigoureusement respecté.

Qu’est-ce qu’un « modèle » ?[modifier]

Chaque projet wiki utilise un tronc commun de « modèles », ainsi que des modèles qui lui sont propres pour résoudre ses problèmes spécifiques.

Un « modèle » (template en anglais), est en fait une « fonction » (au sens informatique du terme). Il s’agit donc d’une « boîte noire » (c’est-à-dire : ne pas se préoccuper du comment du mécanisme !) qui rend un résultat spécifique visible sur la page « en lecture » (et non dans la zone de modification).

Un modèle se présente entouré de doubles accolades, comportant en première position son nom, puis, éventuellement, des paramètres séparés par des barres verticales (attention : respecter ses majuscules/minuscules, sauf pour l’initiale qui est indifférente).

Il en existe près d’un millier dans Wikisource (et il s’en crée constamment !), mais seuls quelques uns sont utiles pour une correction de texte sans particularité de présentation. Ils permettent d’ajuster la présentation du texte au plus près de l’apparence du fac-similé (seuls sont détaillés ci-dessous les modèles nécessaires pour le formatage des titres, des césures et des notes de bas de page).

Les transclusions : définition et fonctionnement[modifier]

C’est une opération consistant à inclure dynamiquement un document ou des parties de celui-ci dans un autre document hypertexte, sans faire de copie mais par référence (au sens informatique du terme).

Ainsi, toute modification de la page incluse sera automatiquement et immédiatement répercutée sur la page hôte, mais sans recopie physique.

Le texte intégral d’un ouvrage (consultable dans l’espace principal) est exclusivement obtenu par transclusion. Autrement dit, ce texte intégral n’existe pas physiquement : lorsque cette page est appelée par un internaute, un traitement le reconstitue en temps réel, à partir de chaque « page » (en les ajustant de manière à former, par exemple, ses chapitres, ses paragraphes etc.). Ainsi, les mots coupés en bas de page sont reconstitués, les notes de bas de page sont regroupés en fin de document et renumérotées, les tableaux répartis sur plusieurs pages sont présentés en entier, etc.

Ainsi la cohérence des textes est assurée, quel que soit l’endroit où on le consulte : à un moment donné, il n’existe qu'une seule version de l’état d’un texte (mais l’historique, lui, permet de consulter toutes ses modifications successives, avec mention de leurs auteurs).

Pour aider à la saisie : des outils spécifiques[modifier]

CorrigerUnTexte-2 22b.png

CorrigerUnTexte-2 21b.png

1 : La barre d’outils est commune aux différents projets Wiki : certains éléments ne sont pas adaptés aux besoins spécifiques de WS. Donc, dans l'espace Page, ne pas utiliser les « titres » de la barre d’outils, et ne pas « signer ».

En revanche, les titres sont constamment utilisés dans les espaces Auteur, Aide et Discussion… et il est vivement demandé d’utiliser la signature dans l’espace Discussion !

CorrigerUnTexte-2 018.png

Dans le bas de tout espace en modification, cette liste de symboles, de caractères spéciaux et de modèles fréquemment utilisés peut simplifier la saisie.

Remarque : sont imposés (entre autres), dans les espaces Page : les guillemets « en chevron », les apostrophes « obliques », les « trois points » sous forme d’un caractère unique.

CorrigerUnTexte-2 019.png

Et, dans l’espace Discussion de votre espace Utilisateur, dans le cadre de conseils (à suivre !) se trouve le lien permettant de se créer son « bac à sable » personnel, lieu de tests illimités, et de totale liberté (votre jardin (presque) secret dans cet open spaceSourire diabolique).

C’est le lieu idéal pour tester les modèles. Essayez, par exemple (simple copié-collé de chacun des libellés ci-dessous) :

  • quelques modèles sans paramètres :

{{Sourire}}, {{Fait}}, {{Merci}}, {{Mdr}} (bien utiles dans l’espace Discussion)… ou : {{élèves}}.

  • des Modèles à deux paramètres : {{musique|pointdorgue}}, {{centré|ce texte doit être centré.}}, {{Sc|Texte à afficher en petites capitales}},
  • à quelques paramètres : {{Rotation|texte à faire tourner|angle=45|d=180|b=180}}.

Et puis un exemple de modèle vraiment très ciblé : {{Iliade}}

Et (ce n’est pas formellement un modèle, mais, pour le fun) :

<score>\relative c' { f d f a d f e d cis a cis e a g f e }</score>

Les entêtes[modifier]

CorrigerUnTexte-2 06.png

CorrigerUnTexte-2 07.png

L’entête est gérée par un volet qui s’ouvre à partir de la barre d’outils « Aide à la lecture > [+] ». Il permet de mentionner également la pagination au niveau de l’espace Page. Le modèle {{nr|508| REVUE DES DEUX MONDES.}} correspond à une page en verso : le numéro de page est à gauche.

Pour une page en recto : {{nr||L’OPPOSITION SOUS LES CÉSARS.|491}} (remarquer ici la double barre verticale : en fait, le 1er paramètre est ici vide, le numéro de page est à droite, donc en 3e paramètre).

Dans l’espace Page en lecture ; l’entête apparaît. Mais il n’est pas transclus : il n'apparaît pas au niveau de l’Espace principal.[2]

Les titres et intertitres[modifier]

CorrigerUnTexte-2 01b.png
CorrigerUnTexte-2 02b.png
CorrigerUnTexte-2 24.png

La 1re page du document commence par :

<nowiki /> <noinclude> {{centré|{{T|ÉTUDES|140}}<br />{{T|'''DE MŒURS ROMAINES'''|200}}<br />
{{T|SOUS L’EMPIRE|140}}|lh=3}} {{—|lh=2}} </noinclude>

{{t3|L’OPPOSITION SOUS LES CÉSARS.|V.}}{{—|lh=2}}

<noinclude>{{t4|I.}}</noinclude>

La balise <nowiki/> suivie d’une ligne vide est nécessaire en première position lorsqu’une page commence par un titre, un intertitre ou un nouveau paragraphe. Rappelons que, dans cette syntaxe inspirée du HTML, une balise commençant par « </ » signifie « fin de (la suite de caractères affectés par la balise ouvrante) ».

Les balises : <noinclude> </noinclude> sont des indications de non-transfert lors de la transclusion :

« ÉTUDES
DE MŒURS ROMAINES
SOUS L’EMPIRE » ainsi que le numéro du chapitre (« I. ») apparaîtront bien dans l’espace Page, mais pas dans l’espace principal (où ces éléments du titre sont gérés différemment).

La typographie des titres est gérée ici par les modèles : {{T}}, {{T3}} et {{T4}}. Ces modèles sont emboîtés dans le modèle {{centré|....|lh=3}}, qui gère le centrage et l’espacement des interlignes. Les caractères '''DE MŒURS ROMAINES''' mettent le libellé en gras.

Le modèle {{—}} affiche un trait et gère l’interligne.

Intertitres en tête de page[modifier]

CorrigerUnTexte-2 32b.png

CorrigerUnTexte-2 34b.png
Ici, la balise <nowiki /> (plus une ligne blanche), puis le modèle {{T4| I.}} (plus une ligne blanche) gèrent le titre et les interlignes. Ceux-ci sont bien transclus.

Intertitres dans le corps de la page[modifier]

CorrigerUnTexte-2 33b.png
idem, mais sans la balise <nowiki />.

Les césures de bas de page[modifier]

CorrigerUnTexte-2 26b.png

Si le fac-similé comporte des césures de fin de ligne dans le corps du texte, elles doivent être corrigées : la coupure est supprimée et les mots sont complets. Seules les césures de bas de page (y compris dans les notes, voir point suivant) sont gérées.

Ici le mot « nations » est coupé

CorrigerUnTexte-2 27.png

Pour gérer la césure de bas de page, utiliser le modèle {{tiret}} avec paramètre 1 : début du mot, paramètre 2 : fin du mot.

CorrigerUnTexte-2 28.png
Pour le haut de la page suivant : modèle {{tiret2}} avec les mêmes paramètres.
CorrigerUnTexte-2 30.png

CorrigerUnTexte-2 29.png

Dans l’espace Page en lecture, le mot coupé apparaîtra en vert sur les deux pages.

Dans l’espace principal, le mot est reconstitué sans césure par la transclusion.

Les notes de bas de page[modifier]

Les notes simples (sur une seule page)[modifier]

CorrigerUnTexte-2 03.png

Cet exemple montre une note de bas de page, brève et figurant intégralement sur la même page que le renvoi.
CorrigerUnTexte-2 31.png

Il suffit de placer, dans le corps du texte (c’est-à-dire à l’endroit du renvoi) le texte intégral de la note, entre les balises <ref>…</ref>, sans se préoccuper de la numérotation (elle est automatique)…

CorrigerUnTexte-2 37.png

… et, dans le pied de page (que l’on fait apparaître, comme l’entête, grâce au « [+] » de la barre d’outils), on trouve <references/> qui gère la mise en page du bloc de notes de la page.

CorrigerUnTexte-2 35.png

CorrigerUnTexte-2 04.png
Dans l’espace Page en lecture, la note apparaît numérotée, avec un lien hypertexte entre le renvoi et la note .
CorrigerUnTexte-2 05.png

Dans l’espace principal, le mécanisme de transclusion a placé toutes les notes en fin de document, globalement renumérotées, avec les liens hypertexte.

Les notes réparties sur plusieurs pages[modifier]

CorrigerUnTexte-2 12.png

CorrigerUnTexte-2 10.png

Sur cette page nommée « … .djvu/513 », figure un appel de note placé si bas que le texte de la note se répartit sur 2 pages (de plus, sur cet exemple, la note contient une césure du mot « intéressant »).

1re page.

CorrigerUnTexte-2 11.png
2e page.
CorrigerUnTexte-2 36.png

Sur la 1re page : utiliser la balise <ref name=p513> (soit le numéro de page du document de type « .djvu » mentionné en partie haute), suivi du texte de la note, tel qu’il figure sur la 1re page du fac-similé (en tenant compte d’une césure de mot éventuelle).

CorrigerUnTexte-2 014.png

Sur la 2e page : utiliser la balise <ref follow=p513> (donc le numéro de la page d'origine), et la suite de la note telle qu’elle figure sur la 2e page du fac-similé (en tenant compte d’une césure de mot éventuelle). Placer la balise <ref> dans le pied de page, comme pour une note simple.

Et ainsi de suite sur les éventuelles pages suivantes.

Étape précédente[modifier]

Aide: Ma première correction :

  • Naviguer entre les « Espaces »,
  • effectuer une première correction,
  • accès à l'aide.

Prochaine étape[modifier]

  • Trucs et astuces,
  • L’historique du texte,
  • Dialoguer avec les autres contributeurs (demander de l’aide, notifier, échanger),
  • Étoffer son compte (les informations particulièrement utiles).

Articles connexes[modifier]

La syntaxe[modifier]

Les "modèles"[modifier]

Plusieurs autres sources d’informations [3]

Les notes de bas de page[modifier]

Récapitulatifs[modifier]


  1. OCR = optical character recognition. Il s’agit de logiciels de reconnaissance de forme, capables d’extraire les caractères typographiques de l’image (photographie ou scan) d’un texte
  2. Il apparaît un alinéa involontaire : il s’agit d’un bug sans conséquence (le texte transclus est, lui, correct).
  3. Une manière simple de trouver un modèle peu courant : utiliser le champ de recherche (en haut, à droite de toute page Wiki) et y saisir textuellement « Catégorie:Modèles de mise en page » etc.