L’entrée d’Espagne/Laisse CXXIII

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄   Laisse CXXII Laisse CXXIII Laisse CXXIV   ►
CXXIII[1]

Quant mese est dite e la sante oraison
3015E che l’abé fist la benecion,
Rollant se drece, q’estoit en jenolon.
Par la main destre le prist le roi Carlon.
« Niés », dist le roi, « par algune equeison
« Puet remanoir, jel vos requer en don,
3020« Ceste bataile de quoi sui en friçon ?
— Nenil voir, scire ; vos parlez en perdon. »
Teris apelle : « O sunt mi garnison ? »
Cil les aporte devant le pavilon.
Al duc armer oit maint jentis baron ;
3025Chaucié li a ses ganberes Huon.
Pleit vos oïr qi mistrent li esperon ?
Le uns Richars e l’autre Gainellon.
Le duc se membre do niés Marsilion
Cui mort avoit son destré Aragon ;

3030A la bataile vera come peon,
Car ne trovast cheval en tot le mon
59 aChe le poüst porter se celui non.
Par cortesie a dit le fil Milon
Ch’il ni avra d’avantaje un boton,
3035A piez ira cum un autre gloton.
L’esperons hoste, si les baile Naymon.
Jofroi d’Anjoi e Rambaus de Soison
Li vistirent son obers flameron
Et un clavain a grant mervoile bon ;
3040Cil ne crient colp, se ne fust de baston.
Chi fist l’obers en oit bon geardon
E le clavain qe vesti le baron :
Doneç lui fu le castel Bunicon.
Une entresaigne se mist d’un vermeilun,
3045Un chier velu que vent de Baraton ;
Une cros blance i ot sor ceschuns giron
A lés d’argiant crosez par devison :
Ce est l’ensaigne, ensi cum nos trovon,
De sante Glise, dunt il ert campion.


◄   Laisse CXXII Laisse CXXIII Laisse CXXIV   ►
  1. — 3016 ionelon — 3027 Le uus — 3029 aragnon. — 3031 tote — 3032 colui — 3039 clam̃ — 3045 Nuchier ne lu — 3046 girons — 3047 Alef