100%.png

Anthologie japonaise ; poésies anciennes et modernes/Zak-ka/La reconnaissance

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LA RECONNAISSANCE



𛂋



𛁈
𛁭





Kakaru toki si-site megumi-ni muku’izŭ-va
Yeô naki monoto hitoya mi-sagemu[1].


Il serait digne de mépris, comme un être inutile, celui qui ne reconnaîtrait pas les bienfaits (dont il a été l’objet) en mourant aujourd’hui pour son bienfaiteur.

Composé par Oho-Kawa Tomo-ye-mon. Dans un incendie, sans se préoccuper du danger, il sauva le trésor de son maître.

  1. 武𥡞百人一首 Bu-geï hyakŭ-nin-is-syu, fo 34, vo.