Barzaz Breiz/1883

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barzaz Breiz
Barzaz BreizDidier et Cie.



TABLE DES MATIÈRES




Pages
I
— Injustice des historiens du dernier siècle envers la poésie celtique. — Devoirs du critique 
 xi
II
— Des anciens bardes dans l’île de Bretagne : nécessité d’en parler au moins sommairement ; leur langue et la langue celtique, — leur caractère, religieux, national et civil, — leurs droits et leurs devoirs, leurs rapports avec les bardes gallois et armoricains, — leur décadence. — Bardes domestiques ; — ils émigrent, avec leurs chefs nationaux, en Armorique, aux cinquième et sixième siècles,— Du bardisme en Armorique pendant l’émigration, et postérieurement. — Taliésin. — Saint Sulio. — Hyvarnion. — Saint Hervé. — Gwenc’hlan. — Recherches sur l’histoire et les ouvrages de ce dernier. — Poésie druidique, poésie chrétienne. — Art et culture poétiques 
III
— Des bardes populaires au sixième siècle ; — attaqués par Taliésin. — Sa satire contre eux. — Divisés en kler, chanteurs ambulants, mendiants, poètes ecclésiastiques. — Auteurs : 1° de chants mythologiques, héroïques, historiques et de ballades ; 2° de chants de fêtes et d’amour ; 3° de chants religieux 
IV
— De la poésie populaire en général, — et de celle de la Bretagne en particulier. — Dans son principe ; — contemporaine, soit des événements, dans les chants héroïques et historiques, soit des sentiments, dans les chants domestiques et d’amour, soit des croyances, dans les légendes et les chants religieux. — Donne foi des poètes populaires — État actuel de la poésie populaire en Bretagne, garant de son état passé. — Quels sont les auteurs des chants historiques et des ballades ; — les meuniers, les tailleurs, les pillaouer ou chiffonniers, les mendiants, les bardes ambulants ; — leur vie ; — leurs rapports avec les bardes populaires du sixième siècle et avec les bardes primitifs. — Quels sont les auteurs des chants d’amour : — les tailleurs, les meuniers, les filles du peuple en général et surtout les kloer ; — leur vie, — leur identité avec les kler du sixième siècle. — Quels sont les auteurs des chants religieux : — les ecclésiastiques ; — leurs rapports avec les kloer
V
— De la poésie populaire de la Bretagne dans ses cléments constitutifs. — Les chants historiques, les chants d’amour et les chants religieux conviennent généralement aux époques où vécurent les personnages qu’ils mentionnent, — où eurent cours les sentiments qu’ils contiennent, — où régnèrent les croyances qu’ils révèlent. — Discussion et preuves. 
VI
— Du merveilleux dans la poésie populaire de la Bretagne. — Mythologie bretonne. — Principaux agents surnaturels de la poésie populaire de la Bretagne, — les fées et les nains; — leurs noms, leur nature, leurs attributs, leur forme, leurs costumes, leurs habitations, leur manière de vivre, leurs rapports avec les humains ; — leur analogie avec les fées et les nains des autres peuples ; — avec les anciennes divinités des peuples de race celtique et de l’Orient. 
 li
VII
— De la poésie populaire dans ses formes. — Chants historiques, chants de fêtes et d’amour, chants religieux. — Analogie de ses formes avec celles des poésies populaires des autres nations. — Union intime de la poésie et de la musique dans les chants populaires. — Versification bretonne, — fondée sur le mètre et la rime; — anciennes formes perdues. — Concordance parfaite de la forme rhythmique des chants populaires avec le principe et les éléments constitutifs de ces chants 
 lix
VIII
— De la langue des poètes populaires. — Grammaire et vocabulaire des Bretons. — Teinte moderne, sauf archaïsmes exceptionnels, du style des poésies populaires ; — on n’en peut rien arguer contre leur antiquité. 
 lxv
IX
— Des diverses altérations que subissent les poésies populaires. — Du respect du peuple pour ses vieilles traditions 
X
— Du rôle et de la mission des poètes populaires bretons aux différentes époques de l’histoire de Bretagne. Utilité pratique de la poésie populaire. — Théâtre habituel des chants des poètes populaires. — Fêtes profanes et religieuses 



PREMIÈRE PARTIE.
CHANTS MYTHOLOGIQUES, HÉROÏQUES, HISTORIQUES ET BALLADES.


Texte et traduction. Airs notés.
 57 vi
II. — 
 62 vi
III. — 
 63 vi
 73 vii
II. — 
 83 vii
 80 vii
IV. — 
 93 vii
V. — 
 98 vii
VI. — 
 100 vii
 130 ix
I. — 
 341 xxvi
 344 xxvi


DEUXIÈME PARTIE
CHANTS DE FÊTES ET CHANTS d’AMOUR.


Chants des Noces. 
 411 xxxii
II. — 
 417 xxxiii
 420 xxxiii
 470 xl


TROISIÈME PARTIE.
LÉGENDES ET CHANTS RELIGIEUX.


APPENDICE.


 523