Bible du Rabbinat 1899/Malachie

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  Zacharie La Bible - Tanakh
Traduction du Rabbinat
Édition de 1899
Psaumes  ►



Chapitres   1.   2.   3.   Livres



Malachie




1 Enoncé de la parole de l’Éternel adressée à Israël par l’organe de Malachie :

2 "Je vous ai pris en affection, dit l’Éternel ! Vous répliquez : "En quoi nous as-tu témoigné ton amour ?" Ésaü n’est-il pas le frère de Jacob ? dit l’Éternel ; or, j’ai aimé Jacob,

3 mais Ésaü, je l’ai haï, si bien que j’ai livré ses montagnes à la dévastation et son héritage aux chacals du désert.

4 Qu’Edom dise : "Nous avons été écrasés, mais nous allons relever nos ruines !" ainsi répond l’Éternel-Cebaot : "Qu’ils bâtissent, moi je démolirai, et on les appellera le Domaine de la Perversité, le Peuple à jamais réprouvé de Dieu.

5 Vos yeux en seront témoins, et vous-mêmes direz : "L’Éternel s’est montré grand par-delà les frontières d’Israël"

6 Le fils honore son père, l’esclave son maître. Si je suis un père [pour vous], où sont mes honneurs ? Si je suis un maître, où est la vénération qui m’est due ? Ainsi vous parle l’Éternel-Cebaot, à vous, ô pontifes qui avilissez son nom, et qui dites : "En quoi avons-nous avili ton nom ?"

7 Vous apportez sur mon autel un aliment souillé, et vous dites : "En quoi t’avons-nous souillé ?" Par votre langage, la table de l’Éternel devient un objet de mépris.

8 Et lorsque vous venez m’immoler une [bête] aveugle, ce n’est point un mal ? Point un mal quand vous amenez une [bête] éclopée ou malade ? Présente-la donc à ton Satrape ! Tu verras s’il te fera bon accueil, s’il te témoignera sa faveur, dit l’Éternel-Cebaot.

9 Et maintenant, soyez donc intercesseurs devant Dieu, afin qu’il nous favorise ! C’est votre main qui a agi de la sorte : est-ce par vous qu’il peut nous devenir propice ? dit l’Éternel-Cebaot.

10 Ah s’il s’en trouvait un parmi vous pour fermer les portes, afin que vous n’allumiez plus mon autel en pure perte ! Je n’ai aucun plaisir à vous voir, dit l’Éternel-Cebaot, l’offrande de votre main, je ne la veux pas.

11 Certes ! Du levant du soleil à son couchant, mon nom est glorifié parmi les peuples ; en tous lieux, on me présente de l’encens, des sacrifices, de pures offrandes, car mon nom est grand parmi les peuples, dit l’Éternel-Cebaot.

12 Et c’est vous qui le déshonorez ! Par votre langage, la table du Seigneur est souillée, ce qui en provient, son aliment, est digne de mépris.

13 Vous dites encore : "Ah ! quelle misère !" Et vous le repoussez avec dédain, dit l’Éternel-Cebaot. Et puis, vous amenez des [bêtes] volées, ou boiteuses, ou malades, et voilà l’offrande que vous apportez ! L’accepterais-je de votre main ? dit l’Éternel.

14 Malheur à l’hypocrite qui possède dans son troupeau des mâles, et qui ne voue au Seigneur et ne sacrifie qu’une victime détériorée ! Car je suis un grand Souverain, dit l’Éternel-Cebaot, et mon nom est redouté parmi les peuples.



1 Et maintenant, à vous cette injonction, ô pontifes !

2 Si vous n’écoutez point, et si vous ne prenez pas à cœur de faire honneur à mon nom, dit l’Éternel-Cebaot, je déchaînerai contre vous la malédiction, et je maudirai les biens dont je vous ai bénis ; oui, je les maudirai, car vous ne le prenez point à cœur !

3 Voici je défendrai à la semence [de germer] pour vous, je vous répandrai des excréments sur la figure, les excréments de vos victimes, et comme eux on vous enlèvera.

4 Vous reconnaîtrez alors que je vous avais commis cette tâche, pour établir mon pacte avec Lévi, dit l’Éternel-Cebaot.

5 Mon pacte avec lui a été un gage de vie et de paix ; je les lui ai accordées comme condition de son respect, et il m’a révéré et s’est humilié sous mon nom.

6 Une doctrine de vérité s’est rencontrée dans sa bouche, aucune iniquité ne s’est trouvée sur ses lèvres ; il a cheminé devant moi en paix et en droiture, et beaucoup, par lui, sont revenus du crime.

7 C’est que les lèvres du pontife doivent conserver la science ; c’est de sa bouche qu’on réclame la doctrine, car il est un mandataire de l’Éternel-Cebaot.

8 Vous, au contraire, vous avez déserté le bon chemin, vous en avez fait trébucher beaucoup par votre enseignement, vous avez dissous le pacte avec Lévi, dit l’Éternel-Cebaot.

9 En revanche, je vous ai rendus, moi, vils et méprisables aux yeux de tout le peuple, puisque vous n’observez pas mes voies et que vous faites preuve de partialité dans [l’application de] la Loi.

10 N’avons-nous pas tous un seul père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Pourquoi commettrions-nous une trahison l’un contre l’autre, de façon à déshonorer l’alliance de nos pères ?

11 Juda a trahi, une abomination s’est perpétrée en Israël et à Jérusalem ; oui, Juda a profané ce qui est sacré devant l’Éternel, ce qui lui est cher ; il a épousé la fille d’un dieu étranger.

12 Puisse le Seigneur, à celui qui agit de la sorte, supprimer des tentes de Jacob tout être veillant et parlant, capable de présenter des offrandes à l’Éternel-Cebaot !

13 Et voici un autre méfait de votre part : vous êtes cause que l’autel du Seigneur est couvert de larmes, de pleurs et de sanglots, si bien que [Dieu] ne peut plus se complaire à vos offrandes ni accepter de présent de votre main.

14 Et vous dites : "Pourquoi cela ? Parce que l’Éternel est témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, que tu as trahie, elle qui est ta compagne, la femme unie à toi par un pacte.

15 Pas un ne l’eût fait, s’il lui restait quelque ombre de bon sens. Et que devrait-il souhaiter, même celui-là, si ce n’est une progéniture [agréable] à Dieu ? Veillez donc sur vous-mêmes, et que personne ne trahisse la femme de sa jeunesse !

16 Car je hais la répudiation, dit l’Éternel, Dieu d’Israël, et celui qui couvre son vêtement de violence, dit l’Éternel-Cebaot. Surveillez donc vos sentiments et ne commettez pas de trahison !

17 Vous excédez l’Éternel par vos discours, et vous demandez : "En quoi t’excédons-nous ? Parce que vous dites : "Tous ceux qui font le mal sont bien vus aux yeux de l’Éternel, et ce sont eux qui sont ses favoris !" ou bien encore : "Où est donc le Dieu du bon droit ?"



1 Voici, je vais envoyer mon mandataire, pour qu’il déblaie la route devant moi. Soudain, il entrera dans son sanctuaire, le Maître dont vous souhaitez la venue, le messager de l’alliance que vous appelez de vos vœux : le voici qui vient, dit l’Éternel-Cebaot.

2 Mais qui est de force à supporter le jour de son arrivée, à demeurer ferme quand d fera son apparition ? Car il est comme le feu du fondeur, comme la potasse des blanchisseurs.

3 Il se mettra à fondre, à épurer de l’argent : il purifiera les fils de Lévi et les affinera comme l’or et l’argent, afin qu’attachés au service de l’Éternel, ils présentent des offrandes avec piété.

4 Alors l’Éternel prendra plaisir aux offrandes de Juda et de Jérusalem, comme il faisait aux jours antiques, dans les années d’autrefois.

5 Et je m’approcherai de vous pour faire justice ; je serai un témoin empressé contre les magiciens, contre les adultères, contre les parjures ; contre ceux qui font tort au journalier dans son salaire, à la veuve et à l’orphelin, contre les oppresseurs de l’étranger, qui ne s’inquiètent pas de moi, dit l’Éternel-Cebaot.

6 Parce que moi, Éternel, je ne change pas, vous aussi, enfants de Jacob, n’avez pas été anéantis.

7 Dès le temps de vos ancêtres, vous avez dévié de mes lois et n’en avez tenu compte. "Revenez à moi, et je reviendrai à vous," dit l’Éternel-Cebaot, et vous dites : "Sur quoi devons-nous revenir ?"

8 L’homme peut-il frauder Dieu ? Et cependant vous me fraudez ; puis vous dites : "Sur quoi t’avons-nous fraudé ?" Sur la dîme et sur les taxes de prélèvement.

9 La malédiction vous poursuit et c’est moi que vous prétendez frustrer, vous, le peuple tout entier !

10 Apportez toutes les dîmes dans le lieu du dépôt, pour qu’il y ait des provisions dans ma maison, et attendez-moi à cette épreuve, dit l’Éternel-Cebaot : [vous verrez] si je n’ouvre pas en votre faveur les cataractes du ciel, si je ne répands pas sur vous la bénédiction au-delà de toute mesure.

11 Et je réprimerai à votre intention le fléau dévastateur, pour qu’il ne détruise plus les fruits de votre sol ; et la vigne, dans vos champs, ne sera plus stérile, dit l’Éternel-Cebaot.

12 Et tous les peuples vous féliciteront, car vous serez, vous, une terre de délices, dit l’Éternel-Cebaot.

13 Vos paroles ont été violentes contre moi, dit le Seigneur ; mais vous dites : "En quoi avons-nous parlé contre toi ?"

14 Vous avez parlé ainsi : "C’est une chose vaine de servir Dieu ; que gagnons-nous à observer son culte et à cheminer tristement dans la crainte de l’Éternel-Cebaot ?

15 Et à présent, nous estimons heureux les impies : vraiment ils sont solidement établis, ceux qui font le mal ; oui, ils ont tenté Dieu, et ils sont demeurés sains et saufs !"

16 Cependant les adorateurs dé l’Éternel s’exhortèrent mutuellement ; l’Éternel écouta et entendit, et un registre de souvenir fut dressé devant lui en faveur de ceux qui craignent l’Éternel et qui respectent son nom.

17 Ceux-là seront un trésor pour moi, dit l’Éternel-Cebaot, au jour que je prépare ; je les protégerai comme un père protège son fils qui lui est soumis.

18 De nouveau alors vous verrez la différence du juste au méchant, du serviteur de Dieu à celui qui ne l’aura pas servi.

19 Car le voici venir ce jour, brûlant comme une fournaise ; impies et ouvriers d’iniquité seront tous comme du chaume, et ce jour qui vient va les consumer, dit l’Éternel-Cebaot, il n’épargnera d’eux ni racine ni rameau.

20 Mais pour vous qui révérez mon nom, se lèvera le soleil d’équité, portant le salut dans ses rayons ; et vous paraîtrez, et vous vous ébattrez comme de jeunes taureaux sortant de l’étable.

21 Et vous foulerez les méchants qui se réduiront en poussière sous la plante de vos pieds au jour que je prépare, dit l’Éternel-Cebaot.

22 Souvenez-vous de la Loi de Moïse, mon serviteur, à qui j’ai signifié, sur le Horeb, des statuts et des ordonnances pour tout Israël.

23 Or, je vous enverrai Elie, le prophète, avant qu’arrive le jour de l’Éternel, jour grand et redoutable !

24 Lui ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je n’intervienne et ne frappe ce pays d’anathème.


◄  Zacharie Sommaire Psaumes  ►