Biographie nationale de Belgique/Tome 1/AUBREMÉ, Alexandre-Charles-Joseph-Ghislain, comte D’

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  - Tome 1 Tome 2  ►




AUBREMÉ, Alexandre-Charles-Joseph-Ghislain, comte D'



AUBREMÉ (Alexandre-Charles-Joseph-Ghislain, comte D’), lieutenant général au service des Pays-Bas, commandeur de l’orde militaire de Guillaume, officier de la Légion d’honneur, de l’ordre de la Réunion, etc., naquit à Bruxelles en 1773, et mourut à Aix-la-Chapelle en 1835. Il entra au service de France en 1792, après avoir fait partie d’un des corps de volontaires que la révolution brabançonne fit surgir en 1790 et qui allèrent chercher un refuge au delà des frontières, lorsque le gouvernement autrichien eut rétabli son autorité dans les provinces belgiques. Le jeune d’Aubremé fut admis en qualité de lieutenant dans le deuxième régiment d’infanterie belge ; il servit sous les généraux Dumourier, Custine, Houchard et Pichegru, fit toutes les campagnes en Belgique et en Allemagne, puis passa au service de Hollande avec le grade de major des gardes du roi Louis. Il retourna au service de France en 1810, et commanda le 136e régiment de ligne pendant la campagne de 1813. Il se distingua à la bataille de Lutzen, où il fut blessé dangereusement. Son regiment y fit des prodiges de valeur et obtint quarante-deux décorations de la Légion d’honneur que son colonel distribua sans s’en réserver une pour lui-même. Il se distingua de nouveau à Bautzen, et reçut alors la croix qu’il avait si souvent méritée. Pendant la campagne de France, son régiment fut littéralement anéanti ; le colonel y fut également blessé. Après la chute de l’empire, le colonel d’Aubremé revint dans sa patrie et fut investi du commandement d’une brigade à la tête de laquelle il combattit à Waterloo. En 1818, le roi Guillaume le fit adjudant général, commissaire général de la guerre l’année suivante, et lieutenant général en 1825. Après la révolution de 1830, le général d’Aubremé vécut dans la retraite.

Général Guillaume.

Roger, Biographie. — Bouillet, Dictionnaire historique. — Annales militaires.