Bouillet - Atlas universel d'histoire et géographie, 1865/Italie

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CARTE Nos 71 et 72.

ITALIE.

Position astronomique. — 37° 50' — 46°40' lat. N. ; 3°45' - 16°5' long. E.

Géographie physique. — Nous nous contenterons de renvoyer aux deux cartes qui renferment toutes les indications importantes. Nous donnerons toutefois ici les différents passages ou cols des Alpes et de l'Apennin avec la hauteur des premiers :

Passages a travers les Alpes.

Col de Tende, 1795 m.

Mont Viso ou de la Traversette,

vallée de Barcelonnette, 3040

Mont Genèvre, 2000

Mont Cenis, 2100

Petit Saint-Bernard, 2192

Mont du Bonhomme, 2455

Grand Saint-Bernard, 2620

Mont du Cervin, 2455

Mont de la Rochetta, 2641

Mont du Simplon, 2193

Mont du Griès, 2446

Mont du Saint-Gothard, 2075

Mont du Splugen, 1925

Mont du Stelvio, 2870

Passages des Apennins. Cinq cols principaux livrent passage d'un versant de l'Apennin à l'autre ; ce sont : le col de la Bochetta, conduisant de Gênes à Milan; celui de Montebruno, de Gênes à Plaisance ; celui de Pnnlremoli, de la Spezzia à Parme; celui de Fiumalbo, de Pistoïa à Modène; celui de Pietra-Mala, de Florence à Bologne.

Climat. — La beauté du climat, la fertilité du sol, la variété des sites de l'Italie sont justement vantées. Au nord, sont les hautes montagnes des Alpes, dont les glaciers et les neiges contrastent avec les vastes plaines du Pô, et d'où descendent d'innombrables rivières, dont plusieurs forment des lacs pittoresques. Au sud ; le sol est beaucoup moins arrosé, et il est expose à de violents tremblements de terre; horizons purs; plusieurs côtes, telles que les maremmes de Toscane, les marais Pontins, et la côte qui est au S. de Salerne, fort malsaines; il souffle quelquefois un vent méridional, suffocant et insupportable, le siroco.

Faune. — Boeufs d'une grosseur remarquable, buffles et moutons estimés. En Sardaigne, le mouflon, sorte de mouton sauvage ; ânes, mulets. Les hautes montagnes renferment des ours, des lynx, des bouquetins, des blaireaux, des porcs-épics, des marmottes, des aigles , des vautours. Parmi les animaux nuisibles, on doit citer le scorpion et la tarentule; parmi les insectes utiles, le ver à soie et l'abeille, qui donnent d'abondants produits.

Flore. — Le riz , récolté dans les plaines humides du Pô ; le maïs, le vin, des fruits exquis, surtout des oranges, des cédrats, desponcires, des limons, des citrons, des grenades, des figues, des pistaches, des caroubes, des olives; le coton et la canne à sucre, dans les cantons les plus méridionaux, la réglisse, le safran, la garance, la manne, qui découle d'une espèce de frêne, etc.

Les pâturages sont fort beaux et très-étendus. L'Italie a de grandes richesses minérales : marbres superbes, albâtre calcaire, porphyres, alun, soufre.

Constitution géologique.— Dans le bassin du Pô les collines sont formées de calcaire ; aux environs de Vérone, craie ; alluvions fluviales aux bouches du Pô ; les monts Euganéens sont d'origine volcanique. Dans les chaînes de l'Apennin, granit et roches à base de serpentine, et calcaire serré, marbres de Carrare , et autres.


La grande zone volcanique de l'Italie commence en Toscane au lac Bolsena, se poursuit vers le sud, lago di Bracciano, mont Albain, le Vésuve, les Côtes et le golfe de Naples, Pouzzolles, Monte Nuovo, Ischia et Monte Epomeo, les îles Lipari et Stromboli, la Sicile avec l'Etna.

Superficie. 350 889 kilom. carrés.

Ethnographie. Race indo-européenne; souche gréco-latine : Sabelliens, Osques, Latms; souche indo-celtique : Ombriens, Étrusques; élément ibérien introduit par les Ligures ; postérieurement, élément indo-germanique apporté par les Goths, les Hérules, les Lombards; élément sémitique apporté anciennement par les Phéniciens, et, dans les temps modernes, par les Arabes. langues. Italien, du rameau des langues grécolatines; dialectes variés : piémontais placentin, génois, vénitien, romagnol, napolitain, sicilien, maltais.

I. ROYAUME D’ITALIE.

formation politique actuelle. Promulgation de la loi en vertu de laquelle Victor- Fmmanuel II prend, pour lui et ses descendants, le titre de « Roi d'Italie » , 17 mars 1861. Il réunit comme tel sous son sceptre : les pays appartenant au royaume de Sardaigne, à l'exception de la province de Savoie et de l'arrondissement de Nice (cédés à la France par le traité du 24 mars 1860), les parties de la Lombardie cédées par l'Autriche au traité préliminaire de paix de Villafranca (Il juillet 1859, et au traité de paix de Zurich (10 nov. 1859), les duchés de Parme, Modène et la Romagne (annexion de l'Emilie le 18 mars); le grand-duché de Toscane (annexion le 22 mars); les Marches, l'Ombrie et le royaume des Deux-Siciles (annexion le 17 déc. 1860).

Population. 21930 000.

Gouvernement. Monarchie constitutionnelle, héréditaire, représentative; sénat composé de membres en nombre illimité, nommés à vie parle roi, et une Chambre des députés renouvelée tous les cinq ans ; ministres responsables nommés par le roi.

Religion catholique; tous les cultes tolérés et protégés.

sièges d'archevêchés. Piémont et Lombardie :

Milan, Gènes, Turin, Terceil.

Duchés : Modène.

Sardaigne : Cagliari, Oristano, Sassari.

Toscane : Florence , Lucanes, Vise, Sienne.

Anciennes provinces pontificales : Bologne, Camerino,

Fermo, Ferrare, Ravenne, Spolete, Urbino.

Royaume de Naples, terre ferme : Acerenza (Basilicate), Amalfi, Bari, Bénévent, Brindisi, Capoue,

Chieti, Cozenza, Consa, Ga'ète, Lanciano, Manfredonia,

Otrante, Reqgio, Rossano, Salerne, Sorrente,

Tarente, Trani (terre de Bari).

Sicile : Catane, Messine, Monreale, Palerme,

Syracuse.

Finances. Recettes : 353 940 000 f. ; dépenses : 962 955 000 f. ; dette, capital nominal : 3 144 532 000 f.; service de la dette, intérêts et amortissement : 162 844 000 f.

Armée et divisions militaires. I. armée. Les forces militaires du royaume se répartissent de la manière suivante :

Armée : 80 régiments d'infanterie, légion auxiliaire et dépôts de Cagliari et de Sassari, 231 976 h. ; 6 régiments de bersagliers, 27 336 h. ; cavalerie, 19 régiments, 26 335 h. ; artillerie, 10 régiments (3 de place, 5 de campagne, 1 d'ouvriers, 1 de pontonniers), 31347 h. ; génie militaire, 2 régiments, 6862 h ; 3 régiments du train, 7957 h. ; corps divers (administration, chasseurs francs, mousquetaires), 9094 h. ; carabiniers royaux, 14 légions, 19 224 h. Officiers, 14 000. — Le total des hommes composant l'armée régulière s'élève à 374 134.

Garde nationale : en activité, 1 230 988 h. ; réserve, 766 552 h. ; garde nationale mobilisable, 726 216 h.

If. COMMANDEMENTS OU DÉPARTEMENTS MILITAIRES :

Il y a 7 grands commandements militaires et 1 commandement général pour la Sardaigne, ce qui fait 8. Les commandements comprennent chacun un certain nombre de divisions militaires qui se subdivisent à leur tour en circonscriptions militaires.

on

imandemen

s. Divisions.

1.

Turin.

Turin.

Alexandrie. Gènes.

2.

Milan.

Novare.

Milan.

Brescia.

3.

Parme.

Crémone.

Pavie.

Parme.

Plaisance.

Modène.

4.

ô.

Bologne. Florence.

Bologne.

Forli.

Ancône.

Rimini(swl&gt ;d.)

Florence.

Pérouse.

Livourne.

6.

Naples.

Sienne. Naples.

7. Palerme.

8. Cagliari.

Salerne.

Chieti.

Bari.

Catanzaro.

Palerme.

Messine. Caltanizetta. Syracuse. Cagliari.

Chefs-lieux de circonscriptions militaires et commandements de places fortes.

Turin, Alba, Aosta, Biella, Cuneo, Ivrée, Mondovi, Pignerol, Saluées, Suze,

fort d'Exilles, fort de Bard, fort de Fénestrelle, Savigliano. Alexandrie, Acqui, Asti, Bobbio, Casale, Novi, Tortona, Voghera. Gènes, Albenga, Chiavari, Levante (Spezzia), Porto-Maurizio, Savona,

Sanremo, fort de Ventimiglia. Novare, Lomellina, Ossola, Pallanza, Varello, Vercelli. Milano, Como, Gallarate, Lecco, Monza, Sondrio, Treviglio, Varese. Brescia, Bergame, Breno, Castigiione, Chiari, Clusone, Salo, Verolanuova,

fort de Rocca-d'Anfo. Crémone, Casalmaggiore, Crema. Pavie, fort de Pizzighettone, Abbiategrasso, Lodi. Parma, Borgo-San-Donnino, Borgotaro, Pontremoli. Plaisance, Fiorenzuola. Modena, Guastalia, Mirandola, Pavullo, Reggio, fort de Bardi, fort de

Rubbiera. Bologne, Cento, Ferrare, Imola, Vergato. Forli, Commacchio, Faenza, Lugo, Ravenne. Ancône, Camerino, Fermo, Ascoli, Macerata. Rimini, (Jesena, Pesaro, Urbino.

Florence, Lucques, Pistoja, Rocca-San-Cacciano, San-Miniato. Pérouse, Fuligno, Orvieto, Rieti, Spolete, Terni. Livourne, Castelnuovo-Garfagnana, Massa-Carrara, Piombino, Pisa, Porto-

Ferrato, Viareggio, Volterra. Sienne, Arezzo, Orbetello, Grossetto, Montepulciano. Naples, Casoria, Pozzuoli (Pouzzoles), Procida, I ?chia, Baia, Nisita,

Castellamare, Capri, Caserta, Nola, Sora, Piedimonte, Campobasso,

Isernia, Larino, Avellino, Ariano, S.-Angelo-de'Lombardi, Benevento,

Cerrito, S.-Bartolomeo-in-Galdo. Potenza, Salerne, Sala, Campagna, Vallo, Foggia, S.-Severo, Bovino, Tre-

miti (îles), Matera, Melfi, Lagonegro, Lecce, Gallipoli, Brindes, S.-Paolo,

Cosenza, Castrovillari, Rossano, Paola, Reggio, Gerace, Palmi. Chieti, Lanciano, Vasto, Teramo, Penne, Aquila, Citta-Ducale, Solmona.

Avezzano. Bari, Barletta, Altamura, fort de Brindes, fort de Tarente, Gaëte. Ile Ponza, Capoue, Pescara, Monteleone, Catanzaro, Nicastro, Cotrone. Palerme, Alcamo, Cefalù, Corleone, Mazzara, Termini, Trapani. Messine, Acireale, Caltagirone, Castroreale, Catania, Nicosia, Mistretta, Patti. Caltanizetta, Bivona, Girgenti, Piazza, Sciacca, Terranova. Syracuse, Modica, Noto, fort d'Augusta, fort de Milazzo. Cagliari, Alghero, Iglesias, Lanusei, Nuoro, Oristano, Ozieri, Sassari,

Tempio, Caloforte, Santa-Teresa.

HÔTEL DES INVALIDES. Asti, Naples.

artillerie. Un comité supérieur ; 14 directions territoriales : Turin, Alexandrie, Milan, Gênes, Pavie, Plaisance, Bologne, Ancône, Florence, Naples, Capoue, Bari, Messine, Cagliari.

Directions des établissements d'artillerie :

3 arsenaux de construction : Florence, Naples, Turin.

3 fabriques d'armes : Turin, Brescia, Torre-Annunziata (près de Naples).

3 fonderies de canons : Turin, Parme, Naples.

1 laboratoire de pyrotechnie : Turin.

1 officine des pontonniers : Pavie.

2 manufactures de poudre : Fossano, Scafati. 1 raffinerie : Gênes.

génie militaire. 15 directions : Turin, Alexandrie, Milan, La Spezzia, Gênes, Plaisance, Pavie, Bologne, Ancône, Florence, Naples, Capoue, Bari, Messine, Cagliari.

écoles militaires : École d'application du génie et de l'artillerie : Turin.

Académie militaire : Turin.

Ecole militaire : Modène.

École de cavalerie : Pignerol.

Collèges militaires : Asti, Milan, Florence, Naples.

École normale pour l'infanterie : Ivrée.

— pour la cavalerie : Pignerol.

— des bersagliers : Florence.

— de gymnastique : Turin.

— de musique : Asti.

Marine. Navires de guerre. La marine de guerre se compose de 8 vaisseaux ordinaires et de 14 bâtiments cuirassés, portant 1322 canons ; les machines ont une force nominale de 26 065 chevaux. Équipages en activité de service, 19 028 hommes ; en non-activité, 4134.

Force Navires de transp. nominale

en chevaux.

2 550 1800

Canons.

Navires à hélice.

— à aubes.

— à voiles.

24

12

6

Équipages.

1092 608 186

4 350

42

1882

Totaux de la flotte de transport.

JV. B. La flotte de guerre comprend 2 canonnières et 2 batteries flottantes qui sont en construction.

3 départements maritimes : Gênes, Naples, Ancône.

2 écoles royales navales : Gênes, Naples. Justice. L'administration de la justice est à peu près la même qu'en France : des cours de cassation, des cours d'appel, des tribunaux de première instance, et des prétures civiles et criminelles en Toscane, juges de paix ailleurs, dans chaque canton, ou mandamento.

Cours de cassation : à florence, milan, naples, palerme.

I. JURIDICTION DE LA COUR DE CASSATION DE FLORENCE.

Cours d'appel. Tribunaux de première instance, cours d'assises et tribunaux de commerce [1].

FLORENCE. Florence, Arezzo, Grosseto, Monte-Pulciano, Pistoja, Rocca-S.-Casciano, S.-Miniato, Siena

LUCQUES. Lucques, Livourne, Pise, Portoferrajo, Volterra.


II. JURIDICTION DE LA COUR DE CASSATION DE MILAN.

MILAN. * Milan, Busto-Arsizio, *Como, Lecco, Lodi, Monza, *Pavie, * Sondrio, Varese.

ANCÔNE. * Ancône, (Sinigaglia), * Pesaro, Urbino, * Macerata, Ascoli, Canierino, * Fermo, *pérouse, (Foligno), Orvieto, * Spolete.

BOLOGNE. * Bologne, Ferrare, * Forli, (Rimini), *Ravenna.

BRESCIA. * Brescia, *Bergame, Bozzolo, Breno, Castiglione-delle-Stiviere, Crema, *Crémone, Salo.

CASALE. * Casale, Acqui, * Alexandrie, Asti, Bobbio, Novi, Tortona, Vigevano, * Voghera.

GÊNES. * Gênes, Castelnuovo-di-Garfagnana, * Ch iav ari, Finalborgo, * Massa, *Oneglia, Porto-Maurizio, Pontremoli, S.-Remo, Sarzana, *Savona.

PARME. * Parme, Borgotaro, * Plaisance, * Modène, Pavullo, * Reggio.

TURIN. * Turin, Alba, Aoste, Biella, *Cuneo, Domo-d'Ossola, * Ivrea, Mondovi, Novare, Pallanza, Pignerol, Saluées, Suza, Varallo, * Verceil.

CAGLIARI (île de Sardaigne) * Cagliari, Lanusei, *Nuovo, *Oristano, * Sassari, Tempio.

III. JURIDICTION DE LA COUR DE CASSATION DE NAPLES.

NAPLES. * Naples, Ariano, * Avelino, * Bénévent, * Campobasso, Cassino, Isernia, Larino, Sala Consilina, * Salerne, * Santa-Maria-Capui-Vetere, S.-Angelo-de-Lombardi, Vallo-dellaLucania, * Potenza, Lagonegro, Matera, Melfi.

AQUILA. * Aquila, Avezzano, * Chieti, * Lanciano, Solmona, * Teramo.

CATANZARO. * Catanzaro, Castrovillari, * Cosenza, Gerace, Monteleone, Nicastro, Palmi, * Reggio, Rossano.

TRANI * Trani, * Bari, * Lecce, * Lucera, Foggia, * Tarente.

IV. JURIDICTION DE LA COUR DE CASSATION DE PALERME.

PALERME. * Palerme, * Caltanizetla, * Girgenti, Modica, Sciacca, * Syracuse, Termini-Imerese, * Trapani.

CATANE. * Catane, Caltagirone, Nicosia.

MESSINE. * Messine, Mistretta, Patti.

Instruction publique. Conseils supérieurs à Florence, à Naples, à Palerme.

Universités royales dans leur ordre d'importance.

Noms. Facultés. Nomb. d'étud. en moyenne.

1. NAPLES. Dr., méd, sc., lett. 2800

2. TURIN. Théol., dr., méd., sc., lett. 1990

3. PAVIE Dr., méd. sc., lett. 1470

4. PISE. Théol., dr., méd., sc., lett. 650

5. PALERME. Théol., dr., méd., sc., lett. 600

6. CATANE. Théol., dr., méd., sc., lett. 470

7. BOLOGNE. Dr., méd, sc., lett. 450

8. MODENA Dr., méd. sc. 440

9. PARME. Dr., méd. sc. 350

10. GÈNES. Théol., dr., méd., sc., lett. 290

11. SIENNE. Théol., dr., méd., 190

12. CAGLIARI. Théol., dr., méd., sc., lett. 140

13. MACERATA. Dr. et cours spéc. d’ens. sup. 100

14. MESSINE. Théol., dr., méd., sc., lett. 95

15. SASSARI. Théol., dr., méd., lett. 80

École normale supérieure : pise.

Universités libres : Camerino, Ferrare, Pérouse, Urbino.

Institut des études supérieures pratiques et de periectionnement : Florence.

École d'application pour les ingénieurs : Turin

Institut royal technique : Milan.

École d'application pour les ingénieurs d'hydraulique : Ferrare.


École d'application pour les ingénieurs : Naples.

Écoles vétérinaires : Turin, Milan, Naples.

Pour l'enseignement secondaire, il existe 64 lycées royaux et 221 gymnases, ce qui fait plus d'un par arrondissement.

L'instruction primaire est assez répandue : 7180 communes sur 7720 ont des écoles élémentaires.

Travaux publies. (Voy. la carte pour les chemins de fer.) 3500 kil. livrés à la circulation, 2000 kil. en construction ; 1900 kil. à l'étude.

Agriculture, isidustrie. L'Italie a de grands progrès à faire sur ce point. Les instituîs se multiplient. Des écoles d'agriculture existent aujourd'hui à Turin, aux Cascine près de Florence, à Pise, à Parme, à Milan, à Plaisance, à Crémone, à Catane.

Même observation pour l'industrie.

forêts. La superficie couverte de forêts est considérable : 25 900000 hectares. Le rapport de la superficie en bois avec la superficie totale est de 0,166, en France il est de 0,169.

mines. Service divisé en 10 inspections : Turin, Milan, Novare, Bergame, Brescia, Bologne, Gênes, Cagliari, Sicile. Les mines rendent 50 millions, dont la moitié est représentée par le soufre de Sicile et d'Italie. Fer, 38000 tonneaux par an ; cuivre, 1100 tonn. ; plumb argentifère de Sardaigne, 15 000 tonn. ; or des Alpes liguriennes, 100 kil. ; mercure de Toscane, 3 tonn. 1/2 ; soufre, 180 00O tonn. ; sel, 256 000 tonn.

Commerce. Le commerce intérieur prend plus de développement, grâce aux chemins de fer. Il existe des chambres de commerce dans les 59 provinces.


Les institutions de crédit se multiplient. Pour le commerce extérieur, voyez le tableau ci-dessous.

1. France.

2. Angleterre.

Importât, annuelle en Italie, en moyenne. 180000 000 170 000 000

Exportation

annuelle en moyenne. 143 000 000

65 000 000

3. Autriche.

4. Suisse.

5. Pays-Bas.

6. Belgique.

7. Russie.

NAVIGATION.

1° Navigation générale.

Bâtiments à voile.

— à vapeur. 2° Cabotage. Bâtiments à voile.

| Italiens. I Étrangers. | Italiens. 1 Étrangers.

Entrées. Nav. Tonn.

14200 1140 000

7 900 1 063 000

750 145000

2 900 1 087 000

j Italiens, i Étrangers. | Italiens. 1 Étrangers.

Total général approximatif pour la navigation générale et le cabotage réunis.

a vapeur.

89 600 1600 6 000 1400

3 140 000

187 000

1 054 000

484 000

124 350 8 303 000

Importât, annuelle en Italie, en moyenne. 46 000 000 33 500000 22 915000 14 000 000 15000000

Exportation

annuelle en moyenne.

30 000 000

56 710 000 3 830 000 2 000000

20 000000

Effectif de la marine marchande italienne.

Navires à voiles. — à vapeur.

16 500 52

Sorties. Nav. Tonn.

14100 1208 000

8 300 1 224 000

700 134 000

2 700 964 000

87 900 1100 5 800 1400

2 986 000 108 000

1 000 000 562 000

122 000 8 189 000

Jaugeant : 666 000 tonneaux.

— 16 000 — Force de 5740 chevaux.

Divisions administratives, villes et topographie historique.

L'Italie compte actuellement 59 provinces, subdivisées en 192 sous-préfectures, lesquelles sont subdivisées à leur tour en cantons ou mandamenti, qui comprennent ensemble 7720 communes.

I. anciennes provinces DU royaume DE sardalgne AVANT 1859 et lamb ardie.

Provinces ou préfectures.

1. TURIN.

Arrond. 5.

2. NOVARE.

Arrond. 6.

3. CUNEO OU CONI.

Arrond. 4.

4. ALEXANDRIE.

Arrond. 6.

Arrondissements et Superf. Cansous-préfectures. en kilom, tons.

1. Turin.

2. Aoste.

3. Ivrée.

J4. Pignerol. 5. Suze.

3254 1544

1456

1329

7 16

15

(1. Novare. 1378 15

12. Ossola. 1452 4

(3. Palianza. 719 6

\. iValsesia i-- ft o

r-iSous-préf.jVarallo.j" 13 ô

(5. Biella. 960 12

\6. Vercelli. 1257 11

11. Cuneo. 2839 20

12. Saluées. 1558 14

J3. Mondovi. 1722 18

(4. Alba. 1015 12

il. Alexandrie. 859 11

2. Casale-Monferrato. 856 16

(3. Asti. 961 13

\4. Acqui. 885 12

lô. Tortona. 651 8

6. Novi. 840 7

Communes.

2684 35 135

73 113

68

58

105

67 84

44

56 63 52

71

77

34

73 86 62

Lieux remarquables

et villes historiques. iTurin, prise par les Français en 1640, l assiégée en 1706, occupée en 1796. — (Cerisolles, victoire du comte d'Enghien J sur les impériaux, 1544. — Cavour, (nom de fief devenu illustre.

Pignerol, a été ville française, prison d'État. Fouquet y a été au secret de 1661 à 16S0. — Carignan, prise en 1644 ; titre des frères aînés du roi.

Pas-de-Suse, forcé en 1629 par les Français. — La Marsailk. Victoire de Cati-

! nat, 1695.

Novare. Défaite des Français en 1513, en 1524, et de Charles-Albert par les Au| trichiens en 1849.

Iles Borromées, curiosité du lac Majeur

Pont de la Sesia ; mort de Bayard, 1524.

(Saluces, patrie de Silvio Pellico. — StafI farde, victoire de Catinat, 1690. \Cherasco, traité sous Richelieu, 1631, et I sous Bonaparte, 1796.

/ Alexandrie, bâtie par Alexandre III en 1168. — Marengo. Victoire de Bonaj parte, 1800. Casale, siège par les Français, 1640.

60 Tortona, prise par les Français, 1 799. Novi, victoire, des Français, 1799 ; mort de Joubert.

39 Provinces ou

Arrondissements et

Superf.

Can-

Com-

préfectures.

sous-préfectures.

en kilorn.

tons,

munes

1. Gênes.

954

19

60

5. GÊNES.



12. Savona.

1012

7

47

Ari'ond. o.



3. Albenga.

608

7

53

4. Chiavari.

896

8

28

5. Levante


Sous-préfect

Spezia

640

6

29

6. PORTO-MAURIZIO.

1. Porto-Maurizio.

531

6

69

Arrond. 2.

2. S.-Remo.

679

8

38

7. PAVIE.

1. Pavia.

8. GAGLIARI.

Arrond. 4.

9. SASSARI.

Arrond. 5.

(1. Cagliari. J2. Iglesias. (3. Lanusei. (4. Oristano.

!1. Sassari. 2. Alghero. 3. Ozieri 4. Tempio. 5. Nuoro.

11. Milan.

10. MILAN. Arrond. 5.

11. CÔME Arrond. 3

12. BERGAMK.

Arrond. 3.

2. Abbiate-Grasso.

3. Gallarate.

4. Monza.

5. Lodi.

1. Côme.

2. Lecco.

3. Varese.

1. Bergame.

2. Clusone.

3. Treviglio.

13. sondrio. Arr. 1. Sondrio.

14. BRESCIA. Arrond. 6.

15. CREMONE.

Arrond. 3.

16. PLAISANCE.

Arrond. 2.

1. Brescia.

2. Castiglione.

3. Sala.

4. Breno.

5. Cbiari.

6. Yerolanova

il. Crémone.

j2. Crema.

(3. Casalmaggiore.

766

Arrond. 4. \l. Lomelline

(Prise en partie\ Sous-préf. Vigevano. 1107 sur la Lombardie,) en partie sur l'anc (3. Voghera. roy. de Sardaigne) \k. Bobbio.

11

127

54

780

12 75

675

4 27

lie

de Sardaigne.

4167

20 81

2823

9 24

3291

10 49

3247

19. 107

1877

10 24

1084

5 21

2355

6 22

2144

4 9

3158

8 34

Lieux remarquables et villes historiques.

I Gênes. Conspiration de Fiesque, 1547 ; —

! ! siège de Masséna, 1800. Savone. Détention de Pie VII^ 1809-1812. — Montenotte, Millesimo, Dego, victoires de Bonaparte, 1796.

Pavie. Défaite de François I 01 ', 1525. — La Chartreuse de Pavfe, construite par les Visconti.

iPalestro, victoire des Français et des Ita| liens sur les Autrichiens", 1859.

Montébello, victoire des Franc., 1796, 1859.

762 16

557

127

74

501

5

87

424

6

93

746

8

115

1240

13

230

70t&gt ;

6

135

770

8

160

1346

10

194

815

3

58

498

4

55

3259

8

80

1335

939

1311

416

368

900

517

729

10

106

30

58 52 40

24

131

68 41

(Milan, détruite par Frédéric Barberousse, 1 1 62 ; entrée de Napoléon III et de VictorEmmanuel, 1859. — Melegnano. Victoire de François Ier en 1 515 et des Français en 1859/ — Cassano, victoire des Français sur le prince Eugène, 1705 ; défaite des Français par Souvaroff, 1799. — LaBicoque, défaite des Franc., 1522.

(Magenta, grande victoire de Napoléon III

5 en 1859. — Turbigo, victoire des Fran-

(çais en 1859.

\Legnano. Victoire des Italiens sur BarbeI rousse, 1176. Lodi. Victoire de Bonaparte en 1 796.

Varèse. Victoire de Garibaldi en 1859. Bergame, patrie de Donizetti.

i Brescia, prise par Gaston de Foix, 1512 ; ) défense de Bayard, 1520. — Lonato, De(cenzano, victoires de Bonaparte, 1796.

! Castiglione, victoire de Bonaparte, 1796. — Solferino et S.-Martino. Victoire de Napoléon III ; combat livré par VictorEmmanuel aux Autrichiens, 1859.

\ Crémone, prise sur Villeroi par les impéI riaux, 1702. Agnadel. Victoire des Français en 1509.

II. Provinces ue l'Emilie (anciens duchés de Parme et de Modène)

(l. Plaisance. 1509 11 29

(2. Fiorenzuola. 990 7 18

Boncaglia, diète célèbre des empereurs d'Allemagne ; Frédéric Ier, en 1158. Provinces ou préfectures.

17. PARME.

Arrond. 3.

18. REGGIO.

Arrond. 2.

19. MODÈNE.

Arrond. 3.

20. MASSA ECARARA.

Arrond. 3.

Arrondissements et Superf. Can-

sous-préfectures. en kilom. tons.

1. Parme. 1593 10

3.

Borgotaro. 716

Borgo-S.-Donnino. 929

1853

434

892

465

1144

io.

(2. Guastalla.

(1. Modène. &lt ;2. Mirandola. (3. Pavullo.

'1. Massae Carara.

(sous-préf. Massa). 851 (2. Pontremoli. 418

13. Castelnuovo-di-

Garfagnana. 491

13

6

7 5

Com- Lieux remarquables

mu nés. et villes historiques.

29 Fornoue, victoire de Charles VIII, 1495. 7

16 Busseto, patrie de Verdi.

„, (Canossa, pénitence d'Henri IV et son

I entrevue avec Grégoire VII. 1073. 12

19 10 17

14 6

17

III. Provinces de la Romagne (provenant des États de l'Église).

21. BOLOGNE.

Arrond. 3.

(1.

h.

(3.

Bologne. Vergato. Imola.

2215 735

652

13 3

3

40 12

7

22. FERRARE.

Arrond. 3.

1

Ferrare.

Cento.

Comacchio.

1727 192 696

6 2 2

6 4 6

23. RAVENNE.

(1.

Ravenne.

854

4

4

Arrond. 3.

(2.

Lugo.

356

3

7

(3.

Faenza.

711

4

10

24. FORLI.

Arrond. 3.

1

Forli.

Cesena.

Rimini.

641 719

494

4 4 4

9

14 17

40 Bologne. Victoire de Gaston de Foix, 1512.

Œavenne, victoire de Gaston de Foix et sa I mort, 1512.

iFaënza, victoire de Totila et des OstroI goths sur les Grecs, 548.

17 Savignano, patrie de Borghesi.

IV. Provinces formées de l'ancienne Toscane.

25. ïlorence.

11.

Florence.

3271

11

41

Arrond. 4.

12. 3.

14.

Pistoja.

Rocca-S.-Casciano S.-Miniato.

736

1019

834

2 3 3

14 12

15

26. lucques. Arr. 1.

Lucques.

1493

9

21

27. pise. Arrond. 2.

IL

Pise. Volterra.

1561 1494

5 4

24 14

28. livourne. Arrond. 2.

\l :

Livourne. Ile d'Elbe.

93 232

3 1

4

29. grosseto. Arr. 1

Grosseto.

4434

6

20

30. SIENNE.

Arrond. 2.

ï

Sienne. Montepulciano.

2537 1255

6 5

23 15

31. arezzo. Arr. 1.

Arezzo.

3305

7

42

IFJoren.ce, peste de 1348 ; concile de 1439 ; ) patrie des Médicis, de Cimabué, de HiI chel-Ahge, de Machiavel, de Dante, de (Boccace, etc.

(Sienne, patrie des Piccolomini et de j sainte Catherine

Arezzo, patrie de Gui d' Arezzo.

V. Provinces des Marches (anciennement aux États de l'Église).

32. URBINO. Arrond. 2.

33. ancône. Arr. 1.

34. macerata. Arrond. 2.

35. ascoli. Arrond. 2,

11. Urbino.

12. Pesaro.

Ancône.

1. Macerata.

2. Camerino.

jl. Ascoli.

ri. Fermo.

2133 831

1916

14

47 41

51

1687

12

34

1048

3

20

1229 866

6 7

45

47

Urbino, patrie de Raphaël. Pesaro, patrie de Rossini.

(Ancône, occupée par les Français de 1832 à 1838. — Castelfidardo, défaite de La Moricière et des troupes pontificales par les Italiens, 1860. — Sinigaglia, foire, patrie du pape Pie IX. — Loreto, pèlerinage célèbre.

1 Tolentino, traité de Bonaparte avec Pie VI, I 1796.

VI. Province d'Ombrie (anciennement États de l'Église).

Provinces ou préfectures. Arrondissements et sous-préfectures. Superf. en kilom. Cantons. Communes. Lieux remarquables et villes historiques.
36. Ombrie. 1. Pérouse. 3495 8 30 Pérouse, patrie du Pérugin.
Arrond. 6. 2. Fuligno. 923 5 10 Assisi, patrie de saint François.
Ch.-l. Pérouse (Perugia). 3. Orvieto. 1044 3 18
4. Rieti. 1371 6 66
5. Spolète. 1712 6 24 Spolète, capitale d'un duché important au neuvième siècle. Gui, duc de Spolète, fut empereur.
6. Terni 1085 3 28 Terni, célèbres cascades. :

VII. Provinces napolitaines (terre-ferme).

37. Abruzze ultérieure 1. Teramo. 1908 11 39
1er Arr. 2.
Ch.-l. Teramo. 2. Penne. 1416 7 36
38. Abruzze ultérieure 1. Aquila. 1753 9 48
ii° Arr. 4. 2. Avezzano. 1707 8 35
Ch.-l. Aquila. 3. Cittaducale. 1622 8 17
4. Solmona. 1416 7 27
39. Abruzze citérieure. 1. Chieti. 951 8 41
Arr. 3 2. Lanciano. 829 9 40
Ch.-l. Chieti. 3. Vasto. 1080 8 40
40. Molize. 1. Campobasso. 1270 10 42
Arrond. 3. 2. Isernia. 1928 11 58
Ch.-l. Campobasso. 3. Larino. 1404 9 34
41. Capitanate. 1. Foggia. 3619 10 17 Cerignola, victoire de Gonzalve de Cori doue sur Nemours, qui y fut tué, 1503.
Arrond. 3. 2. Bovino. 713 6 11
Ch.-l. Foggia. 3. S.-Severo. 3318 12
42. Terre de labour. 1. Caserte. 1209 14 67
Arrond. 5. 2. Gaëte. 1589 9 34 Gaëte, Retraite du Pape en 1849 ; défense par le roi Ferdinand II contre les Italiens,1860.
Ch.-l. Caserte. 3. Nola. 568 6 25
4. Piedimonte-d'Alife. 983 3 22
5. Sora. 1623 9 39 M.-Cassino, couvent célèbre. — S.-Germano, défaite de Murât par les Autrichiens, 1815.
43. Bénévent. 1. Bénévent. 655 7 42
Arrond. 3. 44 2. Cerreto-Sannita. 521 7 23
3. S.-Bartolomeo- in-Galdo. 574 6 16
44. principauté ultérieure. 1. Avellino. 1198 15 68
Arr. 3. 2. Ariano. 1135 8 26
Ch.-l. Avelino. 3. S.Angelo-dé Lombardi. ( 1323 11 36
45. bari. Arr. 3. 1. Bari. 1789 19 32
2. Altamura. 1956 7 10
3. Barletta. 2192 11 11 Barletta et Canosa, célèbres dans les guerres du quinzième siècle.
46. Naples. 1. Naples. 346 17 13 Naples, entrée de Garibaldi, 1800.
Arr. 4. 2. Pozzuoli. 216 6 14
3. Castellamare. 283 11 18
4. Casoria. 253 8 24
47. principauté citérieure. 1. Salerne. 1153 15 43 Salerne jadis célèbre école de médecine.
Arr. 4 2. Campagna. 1574 9 35
Ch.-l. Salerne. 3. Sala-consilina. 1425 8 27
4. Vallo délia Lucania. 1327 10 54
48. basilicate. 1. Potenza. 2566 16 44
Arr. 4. 2. Melfi. 2280 9 19
Ch.-l. Potenza. 3. Matera. 3017 8 22
4. Lagonegro. 2811 12 39
49. terre d’ot ante. 1. Lecce. 1709 13 43
Arr. 4. 2. Gallipoli. 1484 13 46
Ch.-l. Lecce. 3. Brindes. 2562 8 16
4. Tarente. 2274 10 25
50. calabre citérieure. 1. Cosenza. 2288 17 62
Arr. 4. 2. Paola. 1330 9 30
Ch.-l. Cosenza. 3. Castrovillari. 2232 10 41
4. Rossano. 1506 7 18
Provinces ou

Arrondissements et

Superf.

Can-

Com-

préfectures.

sous-préfectures.

en kilom

tons.

munes

51. CALABRE ULTÉ-

1 -

Catanzaro.

1724

11

53

RIEURE II*.

2.

Cotrone.

1281

6

26

Arr. 4.

3.

Nicastro.

1317

10

28

Ch.-l. CATANZARO.

(4.

Monteleone.

1651

10

46

52 CALABRE ULTÉ-

11.

Reggio.

1308

8

34

ure I re. Arr.

/


3. Ch.-l. SEGGIO.

j


2.

Palme.

1220

10

35

3.

Geraci.

1395

10

39

53. PALERME.

Arr. 4.

54. MESSINE.

Arr. 4.

55. CATANIA. Arr. 4.

56. Noto. Arr. 3.

57- CAI.TANISETTA,

Arr. 3.

58. GlRGEKTI.

Arr. 3.

59. Trapani. Arr. 3,

Provinces de Sicile.

Palerme. 1205 13

Corleone. 1048 4

Terminilmerese. 1594 8

Cefalù. 1238 9

Messine. Castroreale. Patti. Mistretta.

Catania. Acireale. Nicosia. Caltagirone.

Noto.

Syracuse.

Modica.

Caltanisetta.

Piazza.

Terranova.

Girgenti.

Bivona

Sciacca.

Trapani. Alcamo. Mazara.

1184 11

1030 7

875 6

1487 5

1448 12

524 6

1475 7

1654 9

1062 1084 1550

1559 1126 1082

2028 14

918 5

913 5

1217 6

975 4

952 5

Lieux remarquables et villes historiques.

(Aspromonte, défaite de Garibaldi, rebelie, par les Italiens, 1863. — Seminara, défaite de Gonzalve de Cordoue, 1495 ; de d'Aubigny, 1503 ; victoire des Français, en 1807.

27 Palerme, vêpres Siciliennes 1282, 9 23 16

28 30 28 12

25 14 13 12

9 10 12

16 8 5

21

13

6

7 Marsala, vict. de Garibaldi, 1860.

8

6

Population des principales -villes

Nom des villes. Naples. Turin. Milan. Palerme. Gênes. Florence. Bologne. Messine. Livourne. Catane. Ferrare. Lucques. Ravenne. Alexandrie. Modène. Pise.

Reggio (Emilia). Parme. Corpi Santi di

Milano. Ancône. Perugia, Brescia. Plaisance. Bergame. Forli. Capannori. Arezro.

Prato (Toscane). Acireale. Bari (Pouille).

Population. 447 065 204 715 196109 194 463 137 986 114363 109 395 103 324 96 471 68 810 67 988 65 435 57 303 56 545 55 512 51057 50371 47 428

46 348 46 090 44130 40 499 39 387 38 765 38 646 38 349 36 806 35 634 35 447 34063

Nom

Popula-

des villes.

tion.

Foggia.

34 052

Cesena.

33 871

Rimin.i.

33272

Marsala.

31350

Crémone.

31001

Cagliari.

30905

Andria.

30892

Asti.

30717

Trapani.

30 592

Reggio (en Ca-

labre). Modica. Pavie. Salerne. Caserta. Novare. Tarente. Imola. Barletta. Faenza.

Term. Imerese. Casale Montfer-

rato. Sassari. Cortona. Veiceil. Molfetta. Corato. Copparo. Monza. Caltagirone.

30 587 30547 30480 29 031 27 728 27 528 27 484 27 012 26 952 26 357 26193

26032 25 086 25 032 25012 24958 24 857 24 820 24 662 24 417

Nom des villes. Como.

Caltanisetta. Bitonto. Sinigaglia. Lugo. Cuneo.

Citta di Castello. Trani. Catanzaro. Piazza Armer. Raguse.

Population. 24088 23 879 23 832 23 226 23 0'20 23 012 22 916 22 702 22 451 22142 21988

di

Nom des villes. Sienne. Castellamare

Stabia. Gubbio. Cerignole. Lecce. Maddaloni. Fuligno. BarcellonaPozzo

di Cottô. Canicatti.

Population. 21 902

21794 21772 21639 21345 20257 20255

20 24G 20149

Il y a en outre 71 villes qui ont une population communale de 15 000 à 20 000 habitants ; le nombre des endroits où la population agglomérée se montait à 10 000 âmes et au-dessus, est, en tout, de 123.

II. ÉTATS PONTIFICAUX.

Les États pontificaux ont perdu depuis 1859 : 1° la Romagne par suite du soulèvement de 1853 ; 2° les Marches, annexéesau royaume d'Italie, 17 décembre 1860 ; 3° l'Ombrie, annexée à la même date.

L'étendue territoriale actuelle et de fait des États du saint-siége ne compend plus par contre que les provinces de la Comarca de Rome (82,45 m. c), Viterbe (54,51 m. c), Civita-Vecchia (17.88 m. c), Velletri (26,88 m. c), et Frosinone (sans PonteCorvo, 32,68 m. c), qui ont ensemble une superficie de 214,40 m. c. et environ 700 000 habitants.

Population de la ville de Rome en :

1858 : 1859 : 1860 : 1861 : 1862 : 1C63 :

180 339 182 585 184 049 194 478 197 078 201101 En outre on comptait en 1853 : à Viterbe, 14000, à Velletri 13 000, à Alatri 11370, et à Civita-Vecchia 10 000 habitants.

finances. Depuis les dernières années, les renseignements authentiques sur les finances pontificales manquent ; les budgets doivent avoir eu en réalité à peu près les résultats définitifs suivants :

1860 : dépenses 22 000000 revenus 8 000 000 scudi. 1861 : » 20 000000 » 8 000 000 » 1862 : » 10000000 » 5000000 j&gt ;

Le « Denier de Saint-Pierre » avait produit (d'après l’OsservatoreRomano) jusqu'au commencement de 1863, 27 millions de francs.

III. RÉPUBLIQUE DE SAINT-MARIN.

Le plus ancien État de l'Europe. 5000 habitants, 3 bourgs : San-Marino, Borgo, Serravalle. Gouvernement électif : conseil souverain de 60 membres et 2 capitaines-régents semestriels. Un juge triennal, étranger.

IV. PRINCIPAUTÉ DE MONACO.

Réduite à la petite ville de Monaco, depuis la cession de Menton à la France.

PL. 71 ITALIE SEPTENTRIONALE.

Bouillet - Atlas universel, Carte 71.png
PL. 71 ITALIE SEPTENTRIONALE.

PL. 72 ITALIE MÉRIDIONALE.

Bouillet - Atlas universel, Carte 72.png
PL. 72 ITALIE MÉRIDIONALE.
  1. * Les noms accompagnés d’une astérisques indiquent les villes qui ont les assises. Les noms des villes qui ont tribunaux depremière instance et de commerce sont en italiques. Les noms entre parenthèses sont ceux des villes qui n’ont qu’un tribunal de commerce. Les villes en petites capitales sont celles qui ont une section de la cour d’appel.