Cendres et Poussières/1902/Vers d’amour

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cendres et PoussièresAlphonse Lemerre (p. 107-108).
◄  Les Arbres
Lassitude  ►

VERS D’AMOUR

Tu gardes dans tes yeux la volupté des nuits,
Ô Joie inespérée au fond des solitudes !
Ton baiser est pareil à la saveur des fruits
Et ta voix fait songer aux merveilleux préludes
Murmurés par la mer à la beauté des nuits.


Tu portes sur ton front la langueur et l’ivresse,
Les serments éternels et les aveux d’amour,
Tu sembles évoquer la craintive caresse
Dont l’ardeur se dérobe à la clarté du jour
Et qui te laisse au front la langueur et l’ivresse.