Amours et Haines (1869)/Chanson (Pailleron, 1869)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
List2 gray&blue.svgPour les autres utilisations de ce mot ou de ce titre, voir Chanson.
Amours et HainesMichel Lévy frères, éditeurs (p. 29-30).
Ivresse  ►


CHANSON.


C’était en avril, un dimanche,
C’étOui, le dimanche !
C’étJ’étais heureux…
Vous aviez une robe blanche
Et deux gentils brins de pervenche.
C’étOui, de pervenche,
C’étDans les cheveux.

Nous étions assis sur la mousse,
C’étOui, sur la mousse,

C’étEt, sans parler,
Nous regardions l’herbe qui pousse,
La feuille verte et l’ombre douce,
C’étOui, Nombre douce,
C’étEt l’eau couler.

Un oiseau chantait sur la branche,
C’étOui, sur la branche,
C’étPuis il s’est tu.
J’ai pris dans ma main ta main blanche…
C’était en avril, un dimanche,
C’étOui, le dimanche…
C’étT’en souviens-tu ?