Chansons du Chat noir/L’Expulsion

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mac-Nab ()
Henri Heugel (p. 11-18).


No 1

L’EXPULSION


Page 1Page 2




L’EXPULSION


Chansons-du-chat-noir-p15.png


On n’en finira donc jamais
Avec tous ces N. de D. d’princes !
Faudrait qu’on les expulserait
Et l’ sang du peuple il cri’ vingince !
Pourquoi qu’ils ont des trains royaux,
Qu’ils éclabouss’ avec leur lusque
Les conseillers ménicipaux
Qui peut pas s’ payer des bell’ frusques ?

D’abord les d’Orléans, pourquoi
Qu’ils marie pas ses fill’ en France,
Avec un bon vieux zig comm’ moi
Au lieur du citoyen Bragance ?
C’est-il ça d’ la fraternité,
C’est-il ça d’ la délicatesse ?

On leur donn’ l’hospitalité,
Qu’ils nous f… au moins leurs gonzesses !

Chansons-du-chat-noir-p16.png

Bragance, on l’connaît c’t’ oiseau-là.
Faut-il qu’ son orgueil soy’ profonde
Pour s’êt’ f… un nom comm’ ça !
Peut donc pas s’app’ler comm’ tout 1’ monde ?
Pourquoi qu’il nag’ dans les millions
Quand nous aut’ nous sons dans la dèche ?
Faut qu’on l’expulse aussi… mais non,
Il est en Espagn’, y a pas mèche !

Ensuit’ y a les Napoléons,
Des muff’qu’a toujours la colique

Et qui fait dans ses pantalons
Pour embêter la République !
Plonplon, si tu réclam’ encor,
On va t’ fair’ passer la frontière.
Faut pas non plus rater Victor,
Il est plus canaill’ que son père !

Chansons-du-chat-noir-p17.png

Moi j’ vas vous dir’ la vérité :
Les princ’ il est capitalisse
Et l’ travailleur est exploité,
C’est ça la mort du socialisse.
Ah ! si l’on écoutait Basly,
On confisquerait leur galette,
Avec quoi qu’ l’anarchisse aussi
Il pourrait s’ flanquer des noc’ chouettes !


Les princ’ c’est pas tout : Plus d’ curés,
Plus d’ gendarmes, plus d’ mélétaires,
Plus d’ richards à lambris dorés
Qui boit la sueur du prolétaire.
Qu’on expulse aussi Léon Say,
Pour que l’ mineur il s’affranchisse.
Enfin, qu’ tout l’ mond’ soye expulsé :
Il rest’ra plus qu’ les anarchisses !

Chansons-du-chat-noir-p18.png