Chansons populaires du Canada, 1880/p168

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Texte établi par Robert Morgan,  (p. 168-169).


un jour l’envi’ m’a pris de déserter de france


Une fort belle chanson ; très-ancienne, très-militaire, et partant toute française.





\version "2.18.0"
\layout {
  indent = #10
  line-width = #150
  ragged-last = ##t
}
 \relative c'' {
 \time 3/8
 \autoBeamOff
 \key g \major
 \set Score.tempoHideNote = ##t
 \override Score.BarNumber.break-visibility = #all-invisible
 \tempo 4 = 110
 \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"

% Ligne 1 
    \partial 8 \repeat volta 2 { g8 | \stemUp b4 \stemNeutral d,8 | e4 e8 | g4.~ | g4 g8 | c4 c8\break 
% Ligne 2 
     d4 c8 | \stemUp b4( g8) | a4 } r8 | a8 b \stemNeutral c | d4 d8 \break 
% Ligne 3 
     \stemUp b4 \stemNeutral g8 | g4^\markup {\hspace #' -2 \abs-fontsize #8 {
                \column {
                   \line \italic {Dans les autres cou-}
                   \line \italic {plets on passe cette}
                   \line \italic {mesure}
                                              }}
     } g8 | c4 c8 b[ d] b | a[ g] fis | g4.\break 
% Ligne 4 
     \newSpacingSection
  \override Score.SpacingSpanner.spacing-increment = #2 g8 a \stemUp b | \stemNeutral c4. | a8 c e | d4 d,8 | g4  \bar "||" r8 \bar "||"
% Ligne 5    
% Ligne 6    
       
 }
\addlyrics { 
Un jour l’en -- vie m’a pris De dé -- ser -- 

ter de Fran -- ce. Dans mon che -- min j’ai 

ren -- con -- tré Ma char -- man -- te beau -- té; Je me 

suis ar -- rê -- té: C’é -- tait pour lui par -- ler. 
}


Un jour l’envi’ m’a pris
(bis)
AccoladeDrBis.svg

De déserter de France.
Dans mon chemin j’ai rencontré
Ma charmante beauté ;
Je me suis arrêté :
C’était pour lui parler.

Je vois venir, là-bas,
(bis)
AccoladeDrBis.svg

Ah ! cinq ou six gendarmes.
J’ai mis mon habit bas,

Mon sabre-z-à la main ;
Je me suis battu là
Comme un vaillant soldat.

Le premier que je tuai,
(bis)
AccoladeDrBis.svg

Ce fut mon capitaine.
Mon capitaine est mort,
Et je m’en souci’ fort ;
Il est mort en ce jour :
Demain sera mon tour.

Ils m’ont pris, ils m’emmènent,
(bis)
AccoladeDrBis.svg

C’est à la citadelle.
Mon procès fut jugé
Par quatre grenadiers :
C’est d’être fusillé
Ou bien d’être tranché !

— Tirez-moi droit au cœur
(bis)
AccoladeDrBis.svg

Ou bien dans la cervelle.
Celui qui m’aimera,
Droit au cœur tirera,
Pour me faire mourir
Sans me fair’ trop souffrir

Ils l’ont pris, ils l’emmènent,
(bis)
AccoladeDrBis.svg

C’est à la Place d’Armes.
Lui ont bandé les yeux
Avec un mouchoir blanc…
Je me suis écrié :
La belle est sans amant !…