Chansons rouge/Les Chardons

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maurice Boukay ()
Ernest Flammarion, éditeur (pp. 161-166).
◄  Le Lys rouge


LES CHARDONS

Steinlen-Chansons-rouge-p163.png


À Ernest Lavisse.
Un Vendéen chante :

\relative c'' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \set fontSize = #-1
  \key ees \major
  \time 2/4
  \tempo "Allegretto."
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 110
  \autoBeamOff
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
r2^\markup { 4 } \bar "||" 
g4 g8 g | aes aes g g |
aes4 c | bes bes8 r | bes4 bes8 bes | c c d d
c4 ees | bes (bes8) r | g4 g8 g | aes aes g g
aes4 bes | g (g8) r | bes4 bes8 bes | c4 c8 c
b4 b8 b | d4 (d8) r \bar "||"
ees4.^\markup { Ronde enfantine } c8 | c4 b16^\< (d)\! b^\< (d)\! 
c4^\<^\( (d\!) | c->\) r | bes4. aes8 | g4 g16^\< (aes)\! bes^\< (c)\! | d4^\( (<bes f'>->) | ees\) r
}
\addlyrics {
Le roi Clo- vis et le roi Char- le- ma- gne, Pour pro- té- ger le lys des es- pa- dons, Con -- tre l’Es- pagne et con -- tre l’Al- le- "ma- gne," Au- tour du lys ont plan- té les char- dons. Vieux char- don, "Vo- le," "vo- le," vo- le, Vieux char- don, "Vo- le," vo- le "donc !"
}
\layout {
  \context {
    \Score
    \remove "Bar_number_engraver"
  }
}


I

Le roi Clovis et le roi Charlemagne,
Pour protéger le lys des espadons,
Contre l’Espagne et contre l’Allemagne,
Autour du lys ont planté les chardons.
            Vieux chardon,
            Vole, vole, vole !
            Vieux chardon,
            Vole, vole donc !
 

II

Fier de grandir en si noble posture,
Le chardon sut poindre les ennemis.
Il défendit le lys de la roture,
Pour recueillir l’héritage promis.
            Vieux chardon,
            Vole, vole, vole !
            Vieux chardon,
            Vole, vole donc !

III

Tout à l’entour les chardons triomphèrent,
Tout à l’entour du lys, contre son gré,
Tout à l’entour les chardons l’étouffèrent,
Tout à l’entour ils ont tous émigré.

            Vieux chardon,
            Vole, vole, vole !
            Vieux chardon,
            Vole, vole donc !

IV

Las, aujourd’hui, le chardon sur sa tige
Est desséché. La mort est en retard.
Voici partout sa graine qui voltige,
Sans rien créer, même pas un bâtard.
            Vieux chardon,
            Vole, vole, vole !
            Vieux chardon,
            Vole, vole donc !